L’Edito du 25 mars 2012. Avis aux élus éclairés.

L’édito sera bref. Il sera constitué d’un point de vue remarquable et d’un triste constat.

Est paru dans le journal « Le Monde » daté du samedi 24 mars 2012 la belle interview de Fabrice Pellerin, l’entraineur de Yannick Agnel. Le titre de l’entretien : « La natation française peut retomber aussi vite qu’elle est montée ». A cet égard, merci à notre correspondante du sud, « la Marseillaise », qui, dans un tout récent commentaire, nous en a fourni le lien.

Nous nous contenterons de reprendre une des questions posées par le journaliste :

Henri Secquel: « Le projet de piscine olympique prévu à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, en 2016 doit vous réjouir… »

Francis Pellerin: « J’ai lu que ce ne sera pas un bassin à dix, mais huit lignes d’eau. Si cela se confirme, c’est aberrant. Personne au monde ne construit de bassin à huit lignes d’eau, surtout avec un budget de 68 millions d’euros. Dépenser autant pour une piscine qui servira peut-être à un événement était loin d’être la priorité. Avec cet argent, on pourrait construire quatre ou cinq très beaux bassins répartis en France, des centres de haut niveau. Il faudrait remettre les clés à Denis Auguin (entraineur d’Alain Bernard), à Philippe Lucas (ancien entraineur de Laure Manaudou), à tous les entraineurs qui ont eu des résultats jusqu’à présent. Aux Etats-Unis, on remet la responsabilité de la gestion des lieux à celui qui connait le mieux le monde de la natation, c’est à dire l’entraineur en lui disant: « Je vous donne un bassin, vous allez y développer la performance et déployer un service public, l’ouvrir à des membres, dispenser une formation, etc » Donc il y a des rentrées d’argent, un service public, et en même temps un environnement pour le haut niveau ».

L’entretien dans son ensemble donne l’idée de ce que devrait être une politique des piscines (à lire absolument, comme on pouvait le dire dans le Nouvel Obs des années 80).

Que M. Ries, M. Bigot, M. Froehly, M. Oehler, dit Golfy, et quelques autres lisent attentivement ce remarquable entretien. Il contient des observations qui vont dans le même sens que les critiques que formule notre Association à l’égard des choix municipaux .

Maintenant, notre coup de colère sur un événement qui confirme le climat dont souffrent Strasbourg et sa Communauté Urbaine. Une championne de natation strasbourgeoise, Aurore Mongel, n’a pas réussi à se qualifier pour les J.O. de Londres. Et, chose invraisemblable son entraineur l’a laissée en plan aux championnats de France. L’article des DNA, daté de samedi (24/03/12), est accablant : « Aurore Mongel prendra ce matin le départ du 50 nage libre sans coach à ses côtés. Stéphane Metzger est rentré en Alsace. ». De fait, cet entraineur, outre qu’il a commis une double faute, professionnelle et éthique, est le symptôme de ce qui touche la ville de Strasbourg. Symptôme dont le nom est : INCOMPÉTENCE (aux conséquences désastreuses).

Rien à dire de plus.

Londres, la piscine des prochains J.O.

La piscine de J.O. de Londres.

Publicités
Comments
16 Responses to “L’Edito du 25 mars 2012. Avis aux élus éclairés.”
  1. Fauchez dit :

    Bonjour,
    Peut-on faire circuler une pétition pour dénoncer cette incompétence monstrueuse qui est entrain de faire couler la natation dans la CUS ?
    Il faudrait également demander à ce qu’une piscine ne puisse fermer qu’à la seule condition que toutes les autres soient ouvertes…
    Sportivement,
    Didier

  2. casier 244 ... de retour! dit :

    Quelle belle pagaille en perspective pour ce printemps, cet été, cet autonme etc…. Nous en avons eu un aperçu hier matin à la Kibitz! Le bassin fut réduit à 9h10 à 25m, certains nageant ensuite en largeur d’autres sur la demi-longueur … Merci pour l’édito. Quand est ce que les élus s’adresseront aux utilisateurs et aux compétences pour leurs grands projets financés par l’argent public? La proposition de Didier ? Que du bon sens et on ne pourra même pas nous dire avancer un coût!!

  3. Holothurie dit :

    Le site de la ville annonce une ouverture du Wacken au 1er juillet.

  4. Clemenceau dit :

    Dimanche 1er Avril, DNA, rubrique « temps forts » : Dixit Claude Froehly :
    « La piscine du wacken va ouvrir ses portes le 1er juillet de cette année avec des travaux non finis, vestiaires provisoires dans des cabanons ». Dès l’ouverture du wacken la piscine de la Kibitzenau fermera ses portes et c’est là que nous allons assister à l’incohérence de la gestion des piscines. Les clubs sont envoyés au bassin du centre de rééducation Clemenceau , le water-polo s’entraînera à schiltigheim. Bref, priorité aux associations et clubs . « Le grand public passera après », dixit notre élu. Nous payons des abonnements et le service public ne suit pas.
    Autre affirmation de monsieur Froehly : la piscine du wacken ne permet pas la pratique sportive.
    Depuis le début du plan piscine on nous assène que l’offre est augmentée, faites le calcul…..
    Mais tout cela est peut-être un poisson d’Avril?

  5. nefertiti dit :

    Les beaux jours qui se profilent et qui faisaient le bonheur des nageurs sportifs dès le 1er mai ne vont pas égayer les journées de ces mêmes nageurs . En effet , ouverture du Wacken retardée au 1er juillet et fermeture de la Kibitzenau malgré les dysfonctionnements énoncés et à venir ne sont pas de bonne augure .
    Mr Froehly qui en rajoute en affirmant que la nouvelle configuration du Wacken ne permet pas la pratique sportive . Mais de qui se moque t-on ?
    Il me semble qu’il reste 4 lignes d’eau de 50 mètres au milieu des surfaces ludiques et autres surfaces dédiées au public. Où sont les promesses de Mme Zinswiller qui répétait au cours de ses nombreuses interventions sur les rénovations que les horaires d’ouverture seraient élargis pour permettre à tous de pratiquer la natation ?
    Nous , les nageurs joggeurs attendons de la CUS une nouvelle grille avec des ouvertures très matinales 7h30 /8h pour pouvoir pratiquer notre sport et pouvoir laisser au public le bassin pour la baignade . Tout est question d’organisation et de concertation avec les services et tout le monde y trouvera son compte .
    Pour en revenir à la piscine du Wacken , ce joyau de la pratique de la natation en plein air , c’est bien dommage qu’il soit passé entre les main d’un tailleur de pierre et non d’un diamantaire expérimenté pour sa transformation .
    A nos élus qui n’ont jamais profité d’une baignade au Wacken , sachez qu’il permettait déjà une pratique en famille de la natation . En effet , pendant que papa faisait ses 2000mètres hebdomadaires maman s’occupait de ses bambins soit sur la pelouse soit dans le bac à sable ou encore dans un des 2 petits bassins dédiés aux kids puis papa prenait le relais auprès de ses enfants et maman mettait lunettes et bonnet pour aller nager 2000mètres et se retouvait autour d’un pique-nique sur la pelouse., Tout le monde était content et passait un bon samedi ou dimanche en famille
    Avec la nouvelle organisation du Wacken , le scénario décrit plus haut ne pourra plus se dérouler de la même façon puisque les lignes de nage qui étaient de 8 de 50 mètres et 4 de 25 mètres ont été supprimées donc les parents nageurs devront trouver d’autres alternatives : sacrée régression alors que la rénovation du Wacken devait améliorer les offres pour permettre une pratique familiale de la natation .
    Bravo à la ville de Mulhouse qui elle , a à sa tête des élus sensés et bien conseillés qui ont su donner plus de surfaces à nager à son public et à ses sportifs de haut niveau .
    Espèrons que les élections municipales prochaines donneront des idées à l’opposition et que tous les déçus de l’équipe socialiste actuelle en place sauront se faire entendre et qu’enfin Strasbourg , ville européenne ait une politique des sports digne de son rang .

  6. Nefertiti, vous avez bien raison. A votre commentaire je rajouterai: quand un citoyen donne son point de vue de façon polie et bien élevée la réponse de l’élu est généralement condescendante. « Merci à vous cher contribuable pour votre collaboration. Merci de l’ouvrir « .
    Mais, quand ce même citoyen use d’un ton plus décidé alors notre élu considère qu’il est insulté. Nefertiti vous noterez avec moi que le débat strasbourgeois portant sur les piscines n’a avancé que parce que la critique se faisait forte et surtout parce qu’elle s’appuyait sur les médias.
    M.Froelhy porte une lourde responsabilité dans cette affaire, mais il n’est pas le seul. Sachez que de sa part il ne prend aucune initiative pour consulter l’Association. Les seules fois où nous l’avons rencontré c’était à l’issue d’un bras de fer initié par l’association. Nous assistons là à la limite du débat démocratique. Et cette limite produit une montée des tensions et bien sûr de la colère. Bonne colère saine colère.
    Ce que nos élus ne veulent pas entendre c’est que le citoyen que nous sommes est détenteur d’un savoir qui ne peut qu’échapper à l’élu. Demandez donc à tous ces gentils combien de fois ils sont allés dans une piscine. Ils préfèrent s’assoir sur les gradins des tournois de tennis ou serrer la pince de quelques pilotes automobiles. Qu’ils ont grassement subventionnés. Et probablement des golfeurs.? Mais là encore il vaut mieux anticiper sur la démocratisation en cours. M. Oehler devrait penser installer au Neuhof ou à l’Elsau des pistes de Curling. Certains pensent que c’est là l’avenir d’une nouvelle pratique sportive de masse.
    Reste que le nouveau Wacken va poser bien des problèmes. Et que dire de la fermeture de la Kibitzenau sans que la ville n’ait songé à l’installation d’un bassin provisoire? Et là encore l’argent n’est pas un problème. Il n’est question que de volonté politique. Et que la ville n’oublie pas que c’est le contribuable qui paye. Là encore deux poids deux mesures. La CUS et le Ville trouvent des solutions pour les clubs et les scolaires qui sont subventionnés et, ou, accueillis gracieusement dans les piscines. Là rien de scandaleux. Mais ce qui l’est c’est les utilisateurs qui payent deux fois, avec leurs impôts et leurs entrées, soient à ce point ignorés. Alors que l’argent est là, du moins pour du tennis, du golf, et des pilotes…
    Nefertiti, aujourd’hui, on peut dire que l’Association est la seule qui rend compte avec les mots qui font mal, d’un réel strasbourgeois que peu de personnes veulent voir!
    Que nos élus se rassurent nous allons continuer le débat à son point le plus vif. Merdre alors, comme dit notre cher Ubu (probablement aux origines strasbourgeoises).

  7. zebulon dit :

    Encore une super organisation de nos élus: demain dimanche 15 avril, les deux bassins de 50m sont fermés, pour cause de compétitions dans les deux bassins! Merci la coordination, on va tous finir par décider de courir plutôt que de nager.

  8. nefertiti dit :

    Zébulon si nous nageons , c’est peut-être que la course à pied n’est pas notre tasse de thé !
    Nous sommes dans la capitale alsacienne et je pense que ce titre vaut une bien meilleure organisation au service des sports et des piscines en particulier .
    Après le beau discours de nos élus et de Mme Zinswiller sur le « coûteux » et magnifique plan piscines 2010-2014, il serait bon de se pencher sur les objectifs et les quatre priorités cités sula plaquette .Ainsi la première qui est :
    .diversifier l’offre proposée aux usagers :
    la pratique sportive , la pratique familiale de loisirs, pour la santé et le bien-être .
    Pour une pratique sportive , encore faut-il qu’un bassin de 50 mètre soit disponible, tous les jours de la semaine !
    Pour la santé et le bien-être , la natation est de loin le sport accessible à tous .Je vois mal une personne de forte corpulence qui n’a depuis très longtemps plus chausssé ses baskets pour un footing ou pratiqué tout autre sport partir en petite foulée , alors que la natation est si facile à pratiquer et si bénéfique .

  9. nefertiti dit :

    Depuis les derniers championnats de France de natation qui ont eut lieu à Dunkerque ,la FFN a lancé le concept NAGER , FORME , SANTE
    http://www.oxygenesante.fr/la-natation,-passeport-pour-la-forme-et-la-sant...
    La natation est notre allié pour rester en bonne santé, il nous faut juste des piscines pour la pratiquer !

  10. golfy dit :

    Cherchez « Aquaworld Budapest » et vous comprendrez que le projet Wacken est digne d’une ville européenne. Nos élus ont de l’ambition et du courage à revendre.
    C’est à pleurer!

  11. nefertiti dit :

    Golfy , ne blamez pas nos élus : ils ont autour d’eux un staff technique « compétent » et tous les projets ont été validés après concours . Le jury a-t-il été honnête ou y-t-il eu « magouilles  » ?
    Si on lit l’éditorial de Jean Daniel , on voit bien que le milieu de la natation française est pas brillant !
    Combien sont-ils de nos nageurs français qui se sont exilés aux USA pour trouver des infrastructures et des environnements propices à bien se préparer pour les grands évènements ?
    Vous avez la réponse . Par contre bravo à nos champions français qui s’entraînent dans l’hexagone et qui gagnent quand même des médailles.
    Je ne voudrais point polémiquer , mais en Alsace il y a des élus qui demandent conseil aux entraîneurs et aux nageurs : la preuve , Mulhouse a su donner un bel écrin à ses nageurs pour qu’ils puissent briller en compétition !!!!!!!!

  12. Holothurie dit :
  13. Holothurie dit :

    Aujourd’hui il était difficile de se faire une place dans le seul bassin de 50m ouvert au public sur Strasbourg. Situation prévisible dès lors que l’on connaissait la fermeture de Schilick pour le w-e. La difficulté de se faire une place tenait à un mauvais mélange d’affluence, de différences de nages et d’allures. En dehors du fait que ce soit désagréable, c’est dangereux. Entre un JD qui dépote et un brasseur presque statique qui tout sourire en plein milieu de la ligne est capable de vous dire «je suuuuiiiis trrrrrès leeeent», il n’y a pas photo, le plus gênant et le plus dangereux est le second. On a par moment frôlé une forme de pugilat mêlant pieds et poings pas liés mais avec pour choix pour s’en extraire de naviguer entre les lignes, sortir ou maîtriser la queue de poisson. Cà promet pour l’après fermeture de la Kibitz.

  14. palmipède dit :

    Quelle verve Holothurie, tout à fait d’accord avec ce commentaire! Dès l’ouverture au public de la piscine nous étions en effet plus de 25 nageurs dans la ligne des palmes (9h30-10H30). Une nageuse a fait la demande à un maître-nageur pour disposer d’une deuxième ligne, réponse: « il y a une ligne pour les scolaires qui vont arriver ». En effet les scolaires sont arrivés au bord du bassin à 10h30 quand l’heure de palme était terminée. Je vois dans cette attitude de la mauvaise foi.
    Le pugilat donc parle Holothurie est jouissif pour les maîtres-nageurs sinon ils trouveraient des solutions à l’amiable.Je précise: il s’agit de la piscine de Schiltigheim ce matin le 7 mai.

  15. nefertiti dit :

    Palmipède , je ne pense pas que le personnel se réjouisse de ces situations . J’ai moi aussi demandé l’ouverture d’une seconde ligne d’eau à Schiltigheim un jour où il y avait surnombre : on m’a répondu qu’il fallait s’habituer à nager en conditions extrêmes puisque ce sera notre avenir dans les 2 prochaines années …
    La gestion des lignes d’eau n’est pas la même d’une piscine à l’autre , il serait déjà bon d’avoir le même son de cloche dans tous les bassins de la CUS, Mme Zinswiller a du pain sur la planche .
    Avec l’été qui approche , le Wacken qui sera l’ombre de lui-même avec des lignes d’eau en moins et la fermeture de la Kibitzenau , il faudra être zen pour venir nager ou alors se résoudre à changer de sport ou de pays pour pratiquer la natation .

  16. Midinette dit :

    Soupe de poissons au menu de demain matin (jour de Victoire 1945) : 2 piscines ouvertes.

    Puisque l’ouverture du Wacken était envisagée à cette période et qu’elle ne sera pas, une compensation par l’ouverture d’une troisième piscine aurait pu être réfléchie.

%d blogueurs aiment cette page :