L’Edito du 18 mars 2013. Une réponse à monsieur Froehly.

Dans les DNA du 12 avril, monsieur Froehly, vice-président de la CUS chargé des sports, défendait le «plan piscines» engagé par la collectivité. Une défense bien maladroite, qui évite soigneusement d’évoquer le problème central de la question des piscines à Strasbourg : le manque de bassins. Monsieur Froehly se félicite de l’augmentation de la surface … Lire la suite