L’Edito du 6 janvier 2014. A quand une véritable politique sportive pour Strasbourg?

La piscine Olympique de Dijon, inaugurée en 2010.

La piscine Olympique de Dijon, inaugurée en 2010.

Très bonne année 2014 à tous nos lecteurs. 2014, année d’élections municipales, l’occasion d’interroger nos futurs élus municipaux. D’abord un constat: depuis plus de 20 ans on peut affirmer que la ville de Strasbourg n’a pas de politique sportive à la hauteur d’une métropole de cette envergure. Et passons sur les discours, parfois bien prétentieux, au regard des résultats, de ses représentants. Il suffit de se rapporter à l’état déplorable de son football, qui est allé de mal en pis tout au long de ces 20  dernières années.

Mais soyons plus modeste et attachons nous à prendre les choses du point de vue de la natation. On en connait un petit bout, et du reste cette perspective est très emblématique de l’ensemble du sport strasbourgeois (CUS comprise). Là encore depuis près de 15 ans on assiste à une formidable récession en terme de résultats. Et pourtant un club a le monopole de cet exercice, et qu’en fait-il? Pas grand chose. Par exemple aucun nageur strasbourgeois aux derniers championnats de France à Dijon  en décembre dernier. Alors que de petits bourgs comme Obernai et Molsheim-Mutzig envoyaient de leurs nageurs. Strasbourg , qui est  dans le top ten des villes françaises brille par son absence. Au moins trois raisons à cela. La première est le fait de clubs insuffisants, tant sur le plan structurel qu’au niveau des compétences malgré leur dénégation. La deuxième, un parc aquatique indigne d’une pratique de la natation sportive de haut-niveau. Nous allons y revenir tant le constat est accablant. Trois, une politique du sport de la ville inexistante, faite de petits coups médiatiques, qui frise l’absurdité. Ainsi, on subventionne lourdement un rallye automobile qui n’apporte aucun investissement au niveau d’une jeunesse en demande de soutien. Ou on préfère payer plusieurs milliers d’euros, mensuellement, un atlhète en fin de carrière incapable de se qualifier pour les J.O. et qui ne participe même pas aux courses interclubs de son club.

Concernant la natation, il suffit de s’appuyer sur le « plan piscines » pour être fixé. 100 millions d’euros d’investis et pas une piscine neuve ou rénovée capable d’accueillir des championnats de niveaux internationaux!

Le bel exemple à venir de ce qu’il ne faut pas faire: la nouvelle piscine d’Hautepierre. Une piscine qui va coûter chère et qui ne permettra pas l’organisation de championnats. Ce quartier strasbourgeois mérite mieux. Et quand on apprend que le club utilisateur de cette piscine a collaboré à ce projet, les bras nous en tombent. A cet égard, ça me rappelle les propos fort curieux du responsable de la construction de la ville de Strasbourg qui nous annonçait que le Président de la ligue d’Alsace l’avait félicité au sujet de la nouvelle piscine du Wacken. Une telle naïveté m’avait bien fait rire. Les compliments du Président étaient à traduire ainsi: « Merci M., avec un tel équipement nous sommes assurés que Strasbourg n’aura jamais de natation sportive pouvant venir concurrencer Mulhouse.

Mais pourquoi Strasbourg n’a pas décliné sa conception d’une piscine en partant d’une pratique sportive et ensuite de son utilisation grand public? A Saint-Louis (Haut-Rhin) ils ont procédé ainsi tant pour la nouvelle piscine couverte que pour le bassin d’été. Ah mais là-bas ils ont un service des sports doué de belles compétences. Non, ici, à Strasbourg, capitale de l’Europe on procède dans un tout à l’envers.

Donc triple lacune. Au niveau des clubs ( à eux de remanier leur politique). Au niveau des équipements (là, c’est mal parti). Et trois au niveau de la ville. Mais qui  au Château (la mairie) est à même d’affronter la question. Aujourd’hui personne, sinon ça se saurait.

Lecteur de la presse quotidienne et nationale nulle part je n’ai lu une quelconque référence à une politique sportive conséquente pour Strasbourg. Pour le domaine de la culture là pas de problème. Ce clivage entre la culture et le sport est lamentable. Dans aucun article ou déclaration des postulants à la Mairie je n’ai trouvé quelque référence à ce qu’ils entendraient comme politique sportive . Pour  l’éducation, la santé, le travail et la culture là pas de problème, et encore…

Que nos candidats se positionnent. Qu’ils fassent preuve d’une vraie volonté politique en ce domaine. Qu’ils aillent voir par exemple comment à Bordeaux, Nantes, Rennes, Toulouse et surtout à Montpellier ils procèdent. Et si cela leur parait trop loin qu’ils fassent un tour à Mulhouse et bien sûr à Saint-Louis. Une jeunesse, mais pas seulement, les attend.

Enfin, que par exemple ils osent remettre en question le futur projet de piscine à Hautepierre.

P.S. Je crois que j’ai gagné un pari. J’ai affirmé que la rénovation de la Kibitzenau coûterait beaucoup plus cher que le prix annoncé (15 millions d ‘euros). On va dépasser les 21 millions!!!

Publicités
Comments
20 Responses to “L’Edito du 6 janvier 2014. A quand une véritable politique sportive pour Strasbourg?”
  1. Diver dit :

    La direction des piscines de Strasbourg va gagner son pari : évacuer tous les nageurs du Wacken au profit des baigneurs. Il est déjà presque impossible de nager dans ce bouillon chaud (on ne sait rien de la qualité bactériologique de l’eau, on attend encore une information proactive en direction du public), alors encore 1 ou 2 degrés dans l’eau et l’affaire est faite.

    Par ailleurs, aucune gestion des lignes provoque de permanentes frictions entre les visiteurs réduits à nager dans des lignes où crawleurs.et brasseurs débutants se côtoient (dans les lignes étroites dites sportives…).

    Il en faut pas s’étonner d’entendre tous les jours des gens dégoûtés de leur expérience ou se plaindre de coups reçus.

    Est-ce que ça va durer encore longtemps ?

  2. Marie dit :

    Merci pour cet édito hélas édifiant. Que peuvent réellement faire les pauvres nageurs de Strasbourg à part se révolter et râler dans leur coin de piscine quand ils en trouvent une où ils peuvent faire du sport? Le Wacken n’a vocation d’être qu’un bassin d’agrément pour barboteurs, pas une piscine pour nageurs, comme le commentaire précédent le dit avec justesse. La Kibitzeneau rouvrira à la St Glinglin, qui tombe d’ailleurs la semaine des quatre jeudis en 2014. Pourquoi Strasbourg ne se dote t-elle pas d’une vrai piscine olympique ET EN CENTRE VILLE. Certes les cyclistes parcourent déjà 20 bonnes minutes du centre pour tenter d’aller nager mais est-ce normal même si l’on est sportif?
    Pitié pour la natation et les nageurs de Strasbourg! Entendez-nous!

  3. un nouveau dit :

    Après vous avoir lu et mon expérience des piscines, Strasbourg c’est Groland le cul en moins et la cus en plus.

  4. Didier dit :

    Bonjour à tous,
    Pourquoi ne pas questionner les différents candidats aux municipales sur leur politique sportive par des courriers multiple des membres de l’ association électeurs à Strasbourg et dans les communes de la CUS.
    Tenir informé les candidats aux Européennes dans le grand EST de la situation de  » la capitale Européenne », vous pouvez adresser vos courriers ou Emails à Edouard Martin, tête de liste des socialistes ou à Nadine Morano tête de liste UMP (eh oui !!! çà prouve l’ intérêt de nos politiques nationaux pour l’ Europe. Une connaissance des dossiers et une maitrise de l’ anglais pourraient être utiles…)
    Vivement les vacances!!!

  5. Didier dit :

    Bonsoir,
    J’ai regardé les plans de la Kibitz, il n’ y aura que 7 lignes de 48m50 ??
    Strasbourg innove !!! Ces nouvelles distances seront elles homologuées par la Fédé ?
    Quel est le temps qualificatif pour le 48m50 pour les masters de 65 à 69 ans? Et pour le 97 m nage libre ? Et quid du 388 m ?
    On s’ éclate à la CUS !!! Ils nous prennent vraiment pour des cons !!! Pour qui vont voter les cons !!!
    Bonne soirée

  6. Emmanuel Guth dit :

    bonjour,

    je ne peux qu’adhérer à tous ce qui a été dit pour l’instant. La politique sportive en général à la CUS c’est zéro pointé. on n’a jamais été capable de créer un pôle d’activité sportive regroupant la plupart des activités. A mon avis les élus font pas assez de sport et préfèrent aller au musée (c’est moins fatiguant).

  7. orgunsky dit :

    Il est effectivement triste (et pour tout dire réellement agaçant) de voir à quel point nos élus ont du mal à admettre qu’il faudrait (au moins) un bassin de 50 mètres supplémentaire à Strasbourg. Toutefois, il ne sert à rien de mettre dos à dos le sport et la culture. Pour faire quelques inaugurations d’expositions avec discours à la clé, je vous assure que nos chers édiles n’en savent pas plus sur l’art que sur le sport et si l’on entend beaucoup de beaux discours sur la culture, il y a un fossé rarement franchi entre ces discours et les actes.

  8. Dora dit :

    J’invite monsieur Ries à visiter le centre nautique de Schiltigheim, pas besoin de se jeter à l’eau, juste pour voir combien on se moque du public. En effet pendant cette période de vacances scolaires c’est encore pire que d’habitude puisque l’affluence augmente avec des restrictions de vestiaires et de lignes d’eau en contre partie. 3 lignes pour les clubs, une ligne palmes et 2 ou 3 lignes pour la natation « sportive ». Vendredi matin c’était l’apothéose , la ligne palme grouillait comme un bassin de pisciculture, mais aucune initiative de la part des responsables pour désengorger le couloir palmes après le départ d’un club.
    On a l’impression que cette piscine est désinvestie par tout le personnel au vu de son fonctionnement, problème de management? problème de budget? Mr Ries réveillez vous ainsi que votre collègue Mr Nisand. Un peu de respect pour vos concitoyens et électeurs!

  9. schilikunis dit :

    Si Mr Nisand est réélu, la première chose qu’il fera certainement à l’occasion de son premier conseil municipal c’est…faire adopter une délibération pour s’augmenter comme en 2008 (premier conseil municipal en tant que maire ps) de 15% et passer ainsi de 4 115€ à 4 713€ alors la piscine, les citoyens, vous voulez rire 😉
    http://www.ville-schiltigheim.fr/sites/ville-schiltigheim.fr/files/deliberations_du_mois_d_avril_2008.pdf

  10. Anonyme dit :

    Dora , et le pire est à venir puisque la piscine du Wacken referme ses portes pendant 2 semaines pour vidange . Bizarre que s’est -il passé alors qu’elle était déjà fermée pour 2 semaines la 2ème semaine des vacances de la Toussaint ?
    Il y aura foule dans les lignes d’eau de Schiltigheim les prochains jours , il faudra faire une séance de yoga avant de se mettre à l’eau pour garder son sang froid quoiqu’il arrive !

  11. Dora dit :

    La cerise sur le gâteau c’est que la piscine de Hautepierre est également fermée pour la semaine à venir. Deux bassins fermés pendant les vacances scolaires!!!!!!!!!
    Depuis début de semaine il y a un vestiaire unique à Schiltigheim, ce matin dimanche il y avait foule car les gens arrivent en famille et les cabines étaient limites. Merci le service des sports !

  12. Anonyme dit :

    Dora , c’est la crise , à la CUS aussi . Pour ne pas embaucher du personnel saisonnier pendant les congés , on programme des fermetures de piscines pour vidange ou travaux . On fait d’une pierre , deux coups : personnel en congés , pas de saisonnier à embaucher et rémunérer !

  13. Dora dit :

    Miracle au centre nautique de Schiltigheim ce vendredi matin: plus de 20 palmeurs dans la ligne réservée à cette pratique, à la demande d’une nageuse, les MNS ont permis une deuxième ligne, mixte entre nageurs et palmeurs. La cohabitation est possible, il suffisait d’essayer. Merci à ceux qui ont pris l’initiative.

  14. Les championnats de France de natation National 2 viennent de se terminer ce dimanche. Et oh surprise le meilleur club alsacien est? L’AC2M! Club de natation de l’entente Molsheim Mutzig. Et Strasbourg? Résultats peu reluisants. A la traine. C’est là le symptôme d’une politique sportive qui n’a rien de son nom. Mais quand on met en place un plan » piscines » éclairé par les dits dirigeants des clubs de la CUS on obtient cela. Caca bouda ou boudin diraient nos plus jeunes.

  15. Holothurie dit :

    Il est maintenant interdit d’utiliser des plaquettes au Wacken le midi en semaine. Soit.
    Mais MERDRE.
    Ne pourrait-on pas également interdire les brasseurs qui imaginent que de faire le ciseau en grand écart dans des lignes réduites en largeur fait avancer plus vite? Car ils se trompent et ne vont pas plus vite, voire sont singulièrement lents, et se prendre un de leur coup de pied s’avère bigrement douloureux.

  16. backstroke dit :

    Ah ! le ciseau de brasse non académique avec ce légendaire fouetté sur un seul coté (le gauche évidemment pour embêter le nageur qui veut doubler). Je le trouve beaucoup plus dangereux qu’une touche de plaquette. Mais c’est beaucoup plus simple d’interdire les plaquettes que de réorienter les nageurs lents qui se trainent dans la ligne 2 « experts/rapides » vers un autre couloir plus approprié à leur allure.
    Heureusement que ce bassin a pour qualificatif « sportif », sinon qu’est ce que ce serait…

  17. orgunsky dit :

    Fichtre !!! Que n’entends-je ce matin à la radio? Les championnats de France Elite vont commencer … à Chartres. Et moi qui pensais que c’était une petite ville. Loin de là, me dis-je quand le journaliste annonce qu’il y a deux bassins de 50m et un de 25m. Je vérifie ce soir sur le site de l’INSEE et, finalement, Chartres est évidemment un petit poucet face à la CUS puisque la ville ne dépasse pas 40.000 habitants (1) et sa communauté de communes ne dépasse pas les 90.000 habitants (2). Qu’en conclure ? Que si une communauté urbaine de cette taille a les moyens de fournir une offre décente de bassins à sa population, la CUS peut le faire aussi … mais le veut-elle vraiment? Nous connaissons tous la réponse.

    (1) http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/recensement/populations-legales/commune.asp?depcom=28085
    (2) http://sig.ville.gouv.fr/zone/CS2410

  18. Diver dit :

    Le brasseur ou la brasseuse dans les lignes « nage sportive » sont dangereux. Ils donnent des coups de pied dans le visage ou dans les côtes de qui les approche en crawl ou en dos, dans ces lignes de largeur réduite. Combien de fois faudra-t-il le répéter ? Combien de fois avant qu’une décision soit prise et appliquée ? Faut-il qu’un crawleur soit gravement blessé, à un oeil par exemple, avant que la piscine bouge ? Faut-il qu’il y ait des coups échangés entre nageurs (déjà le cas à maintes reprises) et qu’une situation dégénère ? La CUS est entièrement responsable du climat d’agressivité et de peur régnant à la piscine du Wacken. Les accidents et conflits sont dissimulés et jamais évoqués dans la presse. À quand une vraie enquête de satisfaction non manipulée ?

  19. Didier dit :

    Bonjour à tous, ce matin bassin tranquille ( pas comme hier ou mes côtes ont souffert des brasseurs au pied gauche virevoltant) mais des spécimens extra-ordinaires à la ligne 1 (49m98 le long du mur), du genre je brasse le long du mur et je crawle le long de la ligne !!!! les huitres ont du transférer leur QI par mutation génétique ou bien çà vient directement de la Mairie et de la CUS. Une épidémie de CUSite est elle en cours ??? Un nouveau virus est à découvrir.
    A quand le nouvel éditorial ? Rien depuis Janvier alors qu’ il y a eu depuis , le pacte de responsabilite, Julie Gayet, les Municipales, le remaniement, la Vallsitude, le retour de jeanne d’ arc à l’ écologie et le cireur de l’ Elysée, le monde bouge , il faut vous réveiller.
    Joyeuses Pâques à tous;

  20. Ok Didier l’édito c’est pour bientôt.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :