L’Edito du 10 février 2013. Schiltigheim et la CUS soutiennent le sport (ou TF1 ?)

Sydney mon amour

Sydney mon amour

Il est facile de produire un éditorial quand l’homme politique se plait tant à fournir la denrée nécessaire à sa rédaction. Un grand merci à Messieurs Froehly et Nisand, tant ils se comportent comme le faisait  en son temps le président Sarkozy. Pas la peine de se creuser la tête pour faire rire le monde, ils nous offrent des discours prêts à l’emploi.

Nous aurions pu donner un autre titre à l’édito : « Cynisme de l’homme politique ». C’est de cela qu’il s’agit par exemple quand le Maire de Schiltigheim ose affirmer, dans les DNA du dimanche 10 février et à propos de l’émission de télévision Splash, refuser toute « vision schizophrénique » de la société distinguant la bonne et la mauvaise culture.

Voilà une parfaite illustration du cynisme moderne mis en acte par le politique. A savoir, dire que tout se vaut. Pas de différence, pas d’échelles de valeur. Les J.O. et Splash c’est du sport, mieux encore du culturel.

M. Froehly a tenu des propos équivalents, se flattant que l’émission de TF1 ait lieu sur le territoire de la CUS. Qu’est-ce que cette gauche oublieuse de son sens critique et habitée désormais par un mercantilisme sans limite ? Je leur propose de parcourir ce lien : http://www.parti-socialiste.fr/nos-valeurs

Ont-ils oublié pourquoi ils ont été élus ? Savent-ils encore qu’il y a des enfants qui sont et seront privés de piscine, en particulier les jours de congés scolaires ? Ceux-là même qui ne peuvent partir en vacances. Que de futurs bacheliers ne pourront passer leurs épreuves du bac ? Que des clubs sportifs se retrouvent dans l’impossibilité de préparer leurs échéances à venir ? Et bien sûr, que dire du citoyen lambda, qui se retrouve encore une fois soumis à une privation supplémentaire.

Et ne parlons pas de leur politique sportive. Inexistante.

Messieurs Bigot, Froehly, Nisand, Oehler, Ries, quelle est votre posture aujourd’hui ? De quelle boussole éthique vous servez vous?

Votre attitude, vos discours (qui viennent vous représenter) ne peuvent que susciter un grand malaise. Je le dis tout net : cela pue. Ça pue l’imposture, ça pue la démagogie, ça pue le populisme. Tout cela pour une émission de télé-réalité. Le fric oui, le souci du peuple non.

Pour finir une petite citation Patrick Le Lay, ancien PDG de TF1 : « Il y a beaucoup de façon de parler de la télévision ; mais dans une perspective « business », soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca Cola, par exemple, à vendre son produit (…). Ce que nous vendons à Coca Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible ».

Quand M. Nisand reçoit les félicitations, par texto (si on connait la nature du texto, c’est parce que le Maire désire le faire savoir) de l’actuel PDG de TF1 lui disant : « Vous étiez épatant à l’antenne », on ne peut qu’être pris d’un certain malaise.

Dans le fond merci à tous ces élus. Ils nous donnent une splendide leçon. Ils nous enseignent l’envers de ce que nous sommes en droit d’attendre de politiques dignes de leur nom.

Pour finir, l’AG de l’association « Des piscines pour tous à Strasbourg s’est tenue le 2 février dernier. Tout en restant critiques, nous nous obligeons à être également une force de proposition. C’est pourquoi nous invitons nos membres et nos lecteurs à poursuivre leurs efforts afin d’aider les concepteurs du « plan piscine » à corriger leurs erreurs. Voilà pourquoi nous allons recenser au fur et à mesure des commentaires un mémoire qui sera adressé en temps utile au responsable des sports de la CUS.

Publicités
Comments
23 Responses to “L’Edito du 10 février 2013. Schiltigheim et la CUS soutiennent le sport (ou TF1 ?)”
  1. wagge wagges dit :

    BRAVO !

    Toujours instructif ce moment où les masques tombent…dans la boue !

  2. Schmitt dit :

    Merci pour cet article qui reflète la Vraie réalité du manque cruel de piscines sur la CUS.
    À quand remonte la construction de tous ces établissements et entre temps combien d’habitants de plus sur à CUS? Les individuels ne savent où aller, ni quand, entre une fermeture ici, puis une autre là, avec des informations qui arrivent tardivement.
    Combien d’entre nous se sont retrouvés devant une porte close avec leurs affaires à la main! Et une fois que vous pouvez entrer, c’est la bataille pour nager dans des bassins surchargés. Et dire qu’il suffit une fois de plus de passer la frontière pour se rendre compte que presque le plus petit village est équipé d’une piscine.
    Il faut croire qu’il vaut mieux injecter tout l’argent public dans un club de football dont les joueurs touchent des salaires de nabab mais dont les résultats sont loin d’être éloquents.
    Alors oui merci les politiques pour vos choix, vous avez probablement tous les moyens d’avoir une piscine privée dans vos propriétés!
    Que nos états d’âme ne perturbent pas vos nuits!

  3. Daniel Schmitt dit :

    Bravo pour cet article. Plutôt que d’essayer de plonger les « Mickeys » feraient mieux d’ apprendre à nager! Nos « élus » se comportent comme des nantis qui ne pensent qu’à leur image et cherchent à flatter leur égo dans des émissions de télé réalité. Ils sont méprisants avec les administrés usagers des piscines de la CUS que nous sommes. Les ratés de la piscine du WACKEN en disent long sur leur aptitude à appréhender le monde aquatique. Ils sont tout simplement FNAC Franchement Nul A C…. Ouler ! Aux prochaines élections ! Bravo continuez Daniel Schmitt

    Envoyé de mon iPad

  4. Nefertiti dit :

    Quel succès !
    Bravo à la Cus et à son service de communication , sa piscine nordique est prise d’assaut et ne désemplit pas . Ce dimanche, le bassin pour baigneurs était fréquenté par sa cible préférée : la famille . Même les degrés sous 0 n’ont pas fait peur aux baigneurs du dimanche qui profitent de cette pâle copie de Caracalla pour faire trempette .
    Mais , hélas les infrastructures ne sont pas adaptées .
    Dès votre arrivée dans ce nouveau fleuron de la Cus , ça coince . En effet 12 cabines de change pour 535 casiers trop étroits , c’est un peu maigre .
    Puisque votre passage par la cabine est obligatoire pour accéder à votre casier ainsi que pour sortir , on va très vite à l’engorgement surtout à l’heure de pointe .
    Les casiers , parlons en. Leur étroitesse ne permet pas de stocker tous les vêtements d’une même famille encore moins des vêtement encombrants ( les vestes et anoracks d’hiver ainsi que les bonnets, écharpes et bottes ), le parcours du combattant commence pour les parents courageux et motivés .
    Que dire de ses 12 douches mixtes ( dont 1 est juste une douche froide) et les 2 uniques douches handicapés . Ceux qui souhaitent se dévêtir complètement devront faire la queue , tout comme les autres .Car au plus fort du pic de fréquentation , il vous faudra faire la queue et attendre votre tour. Vous bâclez donc vite votre toilette pour éviter de faire monter le mécontentement des autres personnes qui attendent leur tour . Avec une piscine qui affiche 400 places et si peu de douches , il en faudrait le double , voir le triple pour éviter l’attente pour se doucher après , tout comme avant puisque les bonnes pratiques préconisent une douche avant de pénétrer dans le bassin .
    Une fois mouillés , vous traversez le solarium qui est un véritable couloir réfrigéré pour enfin accéder à la partie baignade qui se réduit à 2 malheureuses lignes vite surpeuplées .
    Les panneaux indiquant les lignes dédiées sont bien placés au bout mais vu l’affluence et comme c’est dimanche , les MNS ne vont pas trop faire le service d’ordre : le public est venu pour se détendre , on ne va pas aller leur faire de remontrance !
    Aimez vous les uns les autres !

  5. Olivier dit :

    Plus de 6 millions de téléspectateurs pour « Splash ». Les ennuis commencent, on dirait…
    Strasbourg (dont je ne suis pas originaire, étant plutôt Sud-Ouest) : capitale européenne, capitale de Noël, patrie de la cigogne (il y en a plus en Charente maritime, mais, bon…), capitale du rallye automobile et de Saint-Sébastien, de la verbalisation des cyclistes en ville si vous grillez un feu un matin, alors que les rues sont désertes, capitale des Parlements, capitale de… l’impossibilité de nager tranquille, chacun à son rythme et dans la bonne humeur…

  6. Anonyme dit :

  7. Anonyme dit :

    Sur la photo « Strasbourg mon amour » réalisée à l’occasion des activités nocturnes à la piscine du Wacken ce vendredi soir, il n’apparaît pas le ponton cher à Froehly et Cie … photo truquée!! Ouh Ouh Ouh Ouh Ouh Shame on you!

  8. Anonyme dit :

    Pfffff… même pas foutu de monter sur le podium,Désolant !

    http://www.politique.net/2013021301-top-10-des-elus-qui-cumulent-les-mandats.htm

  9. Anonyme dit :

    J ai nagé mercredi matin a schiltigheim….beaucoup de monde evidemment….mais a l issue de ma seance de natation aprés m étre soigneusement douchée avec mes produits habituels je me suis rendue compte que j étais couverte de petites plaques rouges….d autres nageurs auraient-ils connu ce genre de désagréments??

  10. Michèle dit :

    Lavage de cerveaux télévisuel , deuxième édition ce soir. Une lectrice des DNA relate dans un courrier des lecteurs qu’un animateur de NRJ12 s’est moqué de nos travers régionaux. Nos chers élus devraient monter au créneau pour défendre l’image qui leur est si chère! Vivement que ce cirque se termine.

  11. Holothurie dit :

    En ce moment apparaissent dans la ville des affiches « ma ville a quelque chose en plus ». A voir la chevelure de ces gens et sans attendre de lire la réponse à l’énigme, j’ai pensé « DU VENT ». Est-ce là de la pure inconscience en matière de communication?

  12. Anonyme dit :

    @ Anonyme

    Après avoir nagé jeudi, pas de plaques mais une peau très sèche et des démangeaisons inhabituelles.Bizarre!

  13. Holothurie dit :

    Un rappel :
    https://piscinespourtous.wordpress.com/2011/09/18/ledito-du-18-septembre-2011-strasbourg-degradee-a-mulhouse-le-triple-a/
    Tout est sur le blog depuis longtemps. Personne ne peut dire « on ne savait pas » et les arguments, entre autres, de Mr Froehly ne tiennent pas.

  14. MM dit :

    http://www.rtl.fr/emission/les-grosses-tetes/ecouter/les-grosses-tetes-l-invite-surprise-du-28-01-2013-7757413791
    « Les Grosses Têtes » ne font pas dans la finesse mais Strasbourg, Capitale de l’amour, n’en sort pas grandie.
    On ferait mieux de s’occuper des préoccupations de ses citoyens avant de penser au mercantile.
    A vouloir trop briller on risque de se brûler les ailes ou de se noyer dans les affres de « Splash ».

  15. Ce matin à Schiltigheim : vestiaire mixte puisque le vestiaire des hommes était condamné pour manque de personnel.
    Preuve de l’absentéisme chronique du personnel de la CUS. Pourtant entre la Kibitzenau fermée, le Wacken fermé, Hautepierre fermée il devrait y avoir du personnel en renfort, non?
    Le problème dans le cas de figure de ce matin ce sont les toilettes mixtes car dans le vestiaire femmes il n’y a pas d’urinoirs et ce n’est pas très hygiénique.
    Combien de temps cela va-t-il durer?

  16. Nefertiti dit :

    Dans les DNA du samedi 2 mars , les piscines du Wacken et de Hautepierre sont ouvertes au public alors que ces 2 piscines sont fermées pour vidange !

  17. Backstroke dit :

    Les crochets au Wacken sont enfin fixés. Mais ils n’ont pas été très généreux, seulement neuf patères alors qu’il y a une quinzaine de douches…

  18. Backstroke dit :

    J’ai un peu regardé le plan de la nouvelle kibitzenau sur https://piscinespourtous.wordpress.com/2010/11/28/exclusivite-la-nouvelle-kibitzenau-le-pire-a-venir/
    J’ai remarqué qu’un pédiluve est situé entre l’espace déchaussage et les vestiaires. Est ce que piscines pour tous sait si des lave-pieds sont prévus à la sortie avant le rechaussage ? Parce que si cela n’a pas été pensé, je trouve cela très peu ragoutant de ne pas pouvoir rincer ses pieds à l’eau claire afin d’enlever l’eau souillée et probablement chargée en désinfectant du pédiluve…

  19. Merci à vous Backstroke pour votre remarque. Nous avions rencontré les responsables de la construction de la CUS à l’époque. Mais je n’ai pas souvenir d’avoir évoqué le problème, pertinent, que vous soulevez. Mais comme nous sommes lus au « château », je pense qu’ils vont étudier la question.

  20. Anonyme dit :

    Le schéma directeur des piscines de 2010 annonçait deux phases (2010-2014 et 2015-2020) pour un coût total de 100M€.

    Première phase 2010-2014 :
    Wacken (15M€)
    Ostwald (2,5M€)
    Kibitz (18M€)
    Lingo (6M€)
    Bains Municipaux : ???
    Nouvelle piscine : ???

    Deuxième phase 2015-2020 :
    Robertsau
    Hardt
    Hautepierre
    Schiltigheim

    Mr Froelhy, dans «la ville en débat des DNA» du 12/03/2013, parle de la première tranche du plan piscines en n’évoquant que les 4 premières piscines (wacken-ostwald-kibitz-lingo). Exit les bains municipaux, exit la prochaine piscine (que l’on annonçait à 50M€ dans un article paru en 2011!). Ces piscines sont-elles reléguées à la deuxième tranche et «aux prochains élus de faire»?
    Sous d’autres rapports, ce sont 41,5 M€ qui ont été votés pour les 4 piscines. Mr Froelhy parle de 43M€ investis. Où est passée la différence de près d’1,5M€?

    Les tarifs d’entrée piscines restent des tarifs moyens pour la région. Ils ne sont en rien bien moins chers qu’ailleurs comme le laisse lire l’élu. Nous pourrions tout autant que lui dresser la liste des piscines des 2 départements proposant des tarifs équivalents et en deçà, piscines municipales bien sûr.

%d blogueurs aiment cette page :