L’Edito du 11 novembre 2012. Le dos crawlé à Strasbourg n’y comptez pas trop.

Ne pas dire en longueur ce que l’on peut dire en profondeur. Seuls ceux qui ont le goût d’un certain ethnocentrisme peuvent se retrouver satisfaits de la politique des piscines menée par Strasbourg et sa CUS.

Malheur à vous si vous avez le goût des voyages et que vous êtes animés d’un petit désir de savoir sur les piscines. Vous risquez d’être affectés par le simple fait de pouvoir comparer.

Chers lecteurs pas la peine d’aller loin.  J’ai pu nager dans la nouvelle piscine de Saint-Louis. Mes bras (de nageurs) m’en sont tombés. Mon point de vue rejoint celui d’un lecteur du blog qui a récemment posé un commentaire au sujet de la nouvelle piscine d’Obernai. Le constat est navrant : dans ces deux villes d’Alsace on a fait beaucoup mieux qu’à Strasbourg avec la nouvelle piscine de Wacken. Et cela pour le même prix.

Donc opposons. D’un côté la piscine du club de Mulhouse (7 millions d’euros), celle d’Obernai (18 millions d’euros) et celle de Saint-Louis (16 millions d’euros), de l’autre le nouveau Wacken qui va couter, au final, plus de 17 millions d’euros.

Des photos de la piscine de Mulhouse et de celle de Saint-Louis permettent de se rendre compte de la double erreur commise par les responsables strasbourgeois.

1- Avant tout il aurait fallu construire une nouvelle piscine et rénover ensuite. Les sondés du jour, à savoir ceux qui écrivent leur mécontentement, n’ont de cesse de faire entendre combien nager à Strasbourg est devenu difficile.

Sans parler du fait que notre ambitieuse capitale européenne est dans l’impossibilité d’ouvrir ses piscines un premier novembre. On peut comprendre pourquoi certains rêvent de quitter Strasbourg pour Bruxelles.

2- Le Wacken est l’inverse de ce que doit être une piscine. Lors de ma rencontre avec certains hauts dignitaires de la ville, l’un d’entre eux m’a annoncé que la ville avait eu les félicitations de M. Laurent Horter – président de la ligue d’Alsace de natation – au sujet de sa conception. Nous avons ri en constatant combien le politique est prêt à entendre ce qui est son désir. «Mais oui vous avez bien fait».

Reste à interpréter. Laurent Horter est sûr que la natation strasbourgeoise n’existera jamais. Par contre, le même a su dire aux Ludoviciens ce qu’il fallait faire. Et les petits nageurs des Trois Frontières, après avoir été bien formés, iront très vite grossir les rangs du Mulhouse Olympic Natation.

La vérité haut-rhinoise n’est pas celle du bas-rhin.

Disons le tout net : la piscine du Wacken «est à jeter» pour reprendre les termes d’un usager des piscines.

Surtout que dire de son coût quand on le compare avec celui des autres piscines construites récemment en Alsace. On peut légitimement se demander où est passé tout cet argent.

Erreur politique, erreur de conception, erreur dans l’emploi de temps. Nous voilà confronté à un désastre.

Que nous reste-il en attendant des jours meilleurs ?

Je conseille à nos concepteurs, de l’élu au technicien, de se mettre enfin au travail. Qu’ils aillent voir ailleurs. Qu’ils acceptent de quitter un instant leurs compétences pour voir de quoi d’autre est fait le monde.

Dans Le Monde du samedi 10 novembre 2012, le beau portrait de Jean-Claude Ameisen dont on retient cette phrase : «La littérature scientifique est aussi devenue pour moi un monde littéraire. C’est un vaste océan. Quand vous lisez ailleurs que dans votre discipline, cela devient poétique».

Voilà à quoi une pratique gaie de la natation ouvre.

Et pour votre plaisir deux photos de la nouvelle piscine de Saint-Louis. Son coût: 16 millions d’euros. Une conception simple et tout de suite agréable à l’usage. Tout y a été bien pensé. Un bassin de 25×21 m (8 couloirs), plus un bassin de récupération de 25 m (4 couloirs), plus un bassin d’apprentissage, plus un bassin pour les tous petits. Des gradins confortables, de la lumière. Vive Saint-Louis.

Publicités
Comments
96 Responses to “L’Edito du 11 novembre 2012. Le dos crawlé à Strasbourg n’y comptez pas trop.”
  1. Metallica dit :

    Je crois que je préfère le plafond du bassin du Wacken… (quand on y nagera le dos crawlé dans 15 jours)

  2. Nefertiti dit :

    Je fais partie de ces nombreux nageurs mécontents qui se demande encore : ont-ils perdu la raison ou tout sens commun? Bien sûr qu’il fallait construire cette « fameuse » troisième piscine olympique avant de fermer la Kibitzenau pour la rénover !
    Et le Wacken avait-il besoin d’être défiguré de la sorte , pour quel résultat ?
    A écouter les dirigeants de la ville , le Wacken n’a pas été rénové et transformé en bassin nordique pour palier à un manque de bassin , mais pour répondre à une demande . Où sont les gens sondés et demandeurs d’une telle structure ? Je suis une fervente adepte de la natation , j’arpente les bassins régulièrement mais jamais je n’ai eu à remplir un questionnaire sur mes attentes et je n’aurais jamais revendiqué un bassin nordique . Je revendique juste plus de lignes de nage pour de plus en plus de pratiquants dans un nombre insuffisant de bassins .

    Strasbourg a été citée en exemple pour sa nouvelle idée : rembourser l’abonnement du Vélhop
    http://www.leparisien.fr/societe/sante-l-exercice-physique-bientot-rembourse-par-la-secu-02-11-2012-2286797.php

    Dans ce même article on parle aussi de la natation , de la marche nordique recommandée aux patients atteints d’obésité . Mais où vont-ils aller nager ? Strasbourg manque de piscines , mais peut s’enorgueillir d’un grand nombre de pistes cyclables .
    Il est bien plus facile et bien moins onéreux de se jeter à l’eau que de s’équiper pour faire du vélo en toute sécurité . De plus pour les personnes en surpoids la natation est bénéfique :
    http://www.sante-vie-positive.org/articulations-dos/tout-est-bon-dans-la-natation.html

    Et si le prochain article vantant l’innovation strasbourgeoise ferait l’éloge de la nouvelle piscine olympique de 10 couloirs de 50 mètres , avec bassin de récupération 4 couloirs de 25 mètres , avec bassin d’apprentissage qui pourrait servir aux petits et aux grands( pour les séances d’aquabiking et d’aquagym) ?
    On peut rêver , je vais faire une jolie lettre au Père Noêl , c’est le moment : qui sait mon voeu sera peut être exaucé ?

  3. Metallica dit :

    Wacken : ouverture début mars mars à fin octobre avec bassin sans modification (+ bâche demi-saison) et réfection complète vestiaires et douches. Voilà qui aurait eu l’assentiment de la majorité et qui aurait suscité des compliments. En parallèle une nouvelle piscine couverte de 25m (ou 50m) par 21m avec larges plages d’ouverture au public. Là on criait au génie municipal et on applaudissait le bon usage fait des 17 millions d’euros d’argent public. Au lieu de cela mécontentement à (presque) tous les étages. Résultat de l’obstination et de l’orgueil (« on sait mieux que vous, usagers, ce dont vous avez besoin »…). Le Wacken va devoir faire un sans faute dans 15 jours pour que le service des sports ne soit pas la risée des observateurs locaux.

  4. Blanche Neige dit :

     » Une aventure obstinée », telle est la pratique de la natation à Strasbourg ces semaines dernières. C’est dans Le Monde des livres, qu’ Alain Badiou affirme ( en évoquant l’Amour) que  » la joie qui en résulte est absolument sans prix « …
    Ainsi en va-t-il des plaisirs que savent dispenser les corps.
    Lutter contre les horaires ubuesques, éviter les coups de plaquettes dans les lignes, se doucher sous une eau froide, affronter les courants d’air des vestiaires…
    Et pourtant, rien ne vaut la plénitude d’une séance de piscine. Sentir l’eau envelopper son être, réfléchir à l’existence, accueillir le désir de progresser.
    Je ne renoncerai pas à ce viatique.  » Oui, défendre, quel qu’en soit le prix à payer, l’insupportable passion »…

  5. Holothurie dit :

    Et même à comparer Obernai et Saint-Louis c’est à se demander s’il n’y a pas une inflation une fois passée la frontière Haut-rhinoise vers le nord.
    A bien y réfléchir la piscine de St-Louis paraît compter, tout bassins confondus, une même superficie que le Wacken (mais davantage de lignes d’eau!), avec un toit en prime tout çà pour déjà 1 million de moins. Manquerait plus qu’il y ait aussi une cafétéria et des vestiaires dignes de ce nom…

  6. Membre dit :

    Quelqu’un a des nouvelles du secrétaire?

  7. Didier dit :

    Bonjour à tous,
    Vendredi « Le Roland » aurait dit que la capacité du Wacken Hiver serai de 500 personnes. Si elles nagent toutes en même temps, cela fait 83,… personnes par ligne de 50. Etonnant non !!!

  8. Metallica dit :

    « Si vous avez froid à la tête, eh bien il suffit de vous immerger »; Roland Ries n’a pas eu le réflexe de dire « Portez un bonnet », car ça ne vient à l’idée de personne (surtout des gens qui ne nagent jamais) de nager avec un bonnet…

    France 3 Strasbourg 2 Rives du 16 novembre (TéléTirana des années 1970 ?) trouve déjà tout formidable, on est content pour eux; On les attend dans l’eau le 26 et après pour une analyse complète de l’établissement (on parie sur l’interview d’un « très content » qui n’y connaît rien ou envoyé anonymement par la municipalité comme les fois précédentes ?).

    L’entrée extérieure de la piscine 2012 : bizarre, mais pas encore inaugurée, on la trouve déjà vieille, voire vieillie, sans charme, grise, métallique (pléthore d’arceaux à vélo en arrivant, quand ils seront occupés, ça va faire mal). Cet angle pointu du toit qui vous agresse en arrivant, c’est l’anti-vague de Mulhouse. Un lieu de bain est un lieu d’harmonie. Où sont les réalisations esthétiques (mosaïques, sculptures), l’art ?

    Enfin, on ne va bouder le plaisir de nager dehors prochainement et pour longtemps, on espère.

    À suivre…

  9. Michèle dit :

    INCROYABLE! La piscine de Schiltigheim est fermée au public tout le week-end à venir en raison du spectable du ballet nautique. Cet évènement a lieu chaque année et n’a jusqu’ici jamais nécessité la fermeture complète de cet établissement. Cette décision est arbitraire et injuste surtout actuellement avec la fermeture de la Kibitzenau. On nous avait promis de meilleures conditions à la rentrée mais les faits démentent ces promesses. Qui a pris cette initiative? Le responsable des piscines est aux abonnés absents.

  10. Voici l’échange de courrier que nous avons eu avec M. Froehly, responsable des sports de la CUS. nous attendons la réponse du responsable des piscines à qui nous avons adressé le même courrier.

    Madame, monsieur,
    Ce courrier pour vous faire par de notre grand mécontentement au sujet de la fermeture de la piscine de Schiltigheim toute la fin de semaine prochaine, et cela dès vendredi.
    Je vous rappelle qu’il s’agit là d’une première. En effet les années précédentes lors du meeting des Ballets nautiques l’établissement restait ouvert au public. Il s’agit là, une fois de plus d’une attitude qui ne peut que souligner le mépris dans lequel vous tenez vos usagers. Je vous rappelle que du fait de la fermeture de la piscine de la Kibitzenau l’offre faite au public n’en est que plus réduite. Mais où est donc passé votre bon usage du management?
    Nous allons adresser un courrier à la presse pour leur signaler ce comportement communautaire indigne d’une ambition européenne.

    Jean-Daniel Moussay.
    Président de l’association « Des piscines pour tous à Strasbourg ».

    Bonjour M. MOUSSAY

    Le gala organisé par le Ballet nautique demande chaque année un effort conséquent pour régler les questions de logistique et surtout de sécurité.

    Le club a demandé cette année une fermeture un peu plus conséquente :faire cohabiter le grand public avec les techniciens en charge du montage des décors reste complexe.

    Aussi, le service a donné son accord, il s ‘agit d’une journée supplémentaire de fermeture au regard des années passées.

    Nous avons conscience de l’offre réduite en direction des publics, mais dès lundi le 26 novembre prochain, cette offre sera largement compensée par la mise à disposition de la piscine du Wacken que j’ai eu l’occasion de vous faire visiter en avant première.

    L’ambition européenne passe aussi par la mise à disposition des équipements pour l’oganisation d’événements qui participent au rayonnement de notre collectivité.

    Je sais que nous pouvons compter sur votre compréhension et celle des membres de votre association

    Monsieur Froehly,
    J’entends bien vos arguments. Mais au regard de ce qui est attendu du service public vous comprendrez notre surprise.
    Une fois de plus les usagers sont pris en otages et victimes de l’ignorance où on les place.
    Il me parait honteux que pendant trois journées entières un établissement tel que Schiltigheim soit interdit à son public, et cela pour une association, certes à but non lucratif.
    Quant à votre argument de la toute prochaine ouverture du Wacken, il ne tient pas car il s’agit d’une « autre offre » faite aux usagers.
    Les familles, leurs enfants, les personnes âgées, etc se retrouvent par ces faits privés de leur loisir.
    La nouvelle politique managériale impulsée par vos services trouve là sa grande limite.
    Je suis donc dans le regret de vous faire part de notre grand mécontentement.
    En vous remerciant,
    Jean-Daniel Moussay

  11. backstroke dit :

    Si les travaux avaient été un peu mieux menés, la piscine du wacken aurait pu ré-ouvrir quatre jours plus tôt et ainsi partiellement compenser la fermeture du CNS cette fin de semaine pour cause de ballet nautique. Je rappelle quand même que la réouverture initiale était pour mi octobre, puis premier report de 15 jours à la fin octobre et finalement report de 1 mois à la fin novembre… Gagner 4 jours sur deux mois de travaux était il vraiment irréalisable ? Bon courage pour les nageurs qui voudront faire leurs longueurs cette fin de semaine…

  12. Anonyme dit :

    Toujours plus fort la cus !

    Alors que Schiltigheim ferme 15 jours pour vidange, pendant les congés de Noël,le nouveau Wacken, sensé règler tous les problèmes ,ne sera ouvert que le matin pendant la même période.Cf les horaires affichés sur le site des piscines de la cus.

    On peut se demander si la Cus est au service des usagers ou des syndicats ?

  13. YENAMARRE dit :

    Si on calcule bien. En novembre la piscine de Schiltgheim aura été fermée au public 6 jours. Et 15 jours en décembre. Pas mal.

  14. Olivier dit :

    J’ai raté qq chose ou quoi : sur le site de la ville de Strasbourg, il est indiqué que Schilik est fermée du 23 au 25/11, de 16h30 à 19h00 : c’est donc ouvert avant, non ?…
    Pour info, pcq je commence moi aussi à en avoir un peu ras le bonnet de bain de payer un abonnement annuel pour ne quasiment plus pouvoir nager, je vais adresser un courrier perso à Froehly + resp Schilik, ça va me défouler. Il faudrait que nous soyions nombreux à faire cela !

  15. Michèle dit :

    La piscine de Schiltigheim est fermée du jeudi 22/11 à 16h30 jusqu’au lundi 26/11 à 16h30! C’est la première fois que cela arrive, jusqu’ici le spectable n’a jamais empêché la natation du samedi et du dimanche matin. Au contraire il était plutôt agréable de nager dans un bassin entouré de décors de couleurs. Il semblerait que les services techniques aient besoin de travailler dans le calme pour faire leurs installations. Bref, on nous invente des excuses qui ne tiennent pas car les spectacles ont lieu à 17h30 et je pense que de 13h à 17h on aurait le temps d’installer une plateforme flottante pour le spectacle. Jusqu’ici c’était possible ! Cette année le ballet nautique fait prendre l’eau à toutes les autres activités nautiques!…..

  16. Olivier dit :

    Bon, ça n’est pas ce qui est indiqué sur le site de la ville, a priori :

    Centre nautique de Schiltigheim :
    Ouvert jeudi 22/11/2012 : 8h00-10h50 / 12h00-13h50 en raison de la préparation du gala du Ballet Nautique de Strasbourg.
    Fermé du 23/11/2012 au 25/11/2012 16h30-19h00 en raison de l’organisation du gala de Ballet Nautique de Strasbourg.

  17. Michèle dit :

    Les indications des fermetures de Schiltigheim sont celles qui sont affichées sur un panneau à l’entrée des vestiaires.

  18. Olivier dit :

    Décidément, l’information est super bien mise à jour sur le site de Strasbourg ! 😦

  19. Blanche Neige dit :

    Non seulement nager à Strasbourg est un exercice difficile mais quand on songe enfin à aligner les longueurs, celles -ci sont vite gâchées par la suffocation de l’athlete…
    Ainsi à la piscine de la Robertsau, ni corps ni esprit sains! Le taux de chlore étant si important que la toux provoquée par l’inhalation de chlorine rend toute séance vite insupportable.
    Au secours, les poumons de nos enfants sont en danger!
    Je cite Claude Danglot, medecin biologiste et ingénieur hydrologue :  » aller à la piscine serait dangereux en raison des surdosages de chlore pour aseptiser l’eau (…) deux fois plus qu’en Allemagne (…) 31 % des maitres-nageurs souffriraient d’insuffisance respiratoire. »
    Décidément, de quoi boire sévèrement la tasse…

  20. Metallica dit :

    Eh oui, tousser à peine 5 minutes après être entré à la Robertsau ou à Hautepierre alors qu’on n’avait pas le moindre chatouillis avant, voilà qui est du vécu. Et cela dure depuis… des années. Il y a au moins dix ans, on m’avait dit que des travaux d’aération étaient prévus à la Robertsau, on voit ce qu’il en est. Quand on ne veut pas, on ne fait rien, et tout le monde s’empoisonne (mais fait porter en toute ignorance ses problèmes respiratoires sur les maladies de saison ou la pollution extérieure).

    Voilà pourquoi il faut se réjouir d’avoir, comme à Mulhouse ou à Karlsruhe, une piscine ouverte au Wacken toute l’année (hors le nombre de semaines où elle va être fermée sous toutes sortes de prétextes… ce qu’on va calculer à partir du 26 novembre).

    À propos, avez-vous vu l’affiche annonçant les « animations » au Wacken du 26 nov au 02 déc ? D’abord, quelles animations ? Ensuite, une tête d’hippopotame à lunettes bleues qui prend les 2/3 de l’affiche. Plus bêtifiant, c’est difficile. Pourrait-on se rendre compte au service des sports ou à la Communication que les sportifs ne sont pas automatiquement des abrutis à l’humour lourdissime ou des gens qu’on peut infantiliser ?

  21. Michel dit :

    Bonjour,

    Ce matin, dans les DNA, la météo annonce un temps hivernal pour la semaine prochaine. Qui est candidat pour les animations à la piscine du Wacken? Je vous déconseille l’aquabiking en danseuse le nombril à l’air.

    Good luck!

  22. Michèle dit :

    Je ne décolère pas quant à la fermeture de la piscine de Schiltigheim pendant 4 jours à partir de ce soir. Mr Froehly a accédé favorablement à la demande du club qui organise le spectacle du ballet nautique et ce pour des raisons d’organisation. C’est la première fois que les responsables des piscines décident de fermer complètement cet établissement public pour cette raison. Alors que nous sommes en déficit de bassins sur la CUS.
    Le wacken ne va pas combler l’offre puisque il ne s’adresse qu’à une minorité en saison hivernale et sûrement pas aux familles avec enfants en bas âge.

  23. Michèle dit :

    DNA de ce lundi : « la trempette, c’est maintenant »
    Juste titre car ce qu’on nous propose c’est 4 lignes d’eau chauffées pour nager (dixit l’article) et une pléthore d’activités aquatiques comme de l’aquahop(?) de l’aquashow (?) de l’aquabiking (en plein air alors que la moitié du corps est hors de l’eau) de l’aquagym, de l’aquathlon, du parcours aquatique familial et tout ceci avec coach. Beau programme, ils ont oublié « l’aquaçarime » ou que de la frime. En plus il y aura aussi des activités « terrestres » telles que marche nordique, réveil musculaire, fitness ( qui sont gratuites). La farce grotesque n’est pas l’apanage de l’UMP, nos responsables des piscines sont doués!!!!!!!!!
    Information supplémentaire : les horaires ont été adaptés aux souhaits des usagers d’aprés les sondages effectués auprés d’eux. (que ceux qui ont été sondés se fassent connaître………)

  24. Metallica dit :

    Autour de soi, dans l’eau ou dans les locaux du nouveau Wacken, entre 11h et 13h, on n’a entendu que des satisfaits ou très satisfaits en ce jour d’inauguration. Et l’on n’a pas été frappé par des vices particuliers de construction ou de fonctionnement lors de notre première visite.

    Deux bémols pour l’instant: le sable de chantier sur le parking vélo à l’extérieur (que l’on ramène à l’intérieur) et l’absence de LARGES et visibles horloges à AIGUILLES à l’extérieur du bassin et dans les locaux (tout le monde ne voit pas les petits chiffres gris sur béton gris dans le hall, dit improprement solarium, surtout sans lunettes de vue).

    À suivre…

  25. Jer dit :

    Cela fait deux fois que je suis allé nager au Wacken, version hivernale.
    Entre midi et deux à chaque fois, mais je pense tester le créneau matinal, histoire de nager dans le noir.

    Pour l’instant, je suis plutôt satisfait. Mais s’agit-il d’une véritable satisfaction ou simplement le soulagement de constater que c’est moins minable que cet été ?
    Je trouve le bâtiment assez réussi, mais il manque une signalétique pour indiquer précisément où se trouve l’accès au bassin. Ca fait un peu palais des glaces. A voir aussi comment tout cela va vieillir. Gros manque : aucune étagère ou crochet dans les douches pour poser ses affaires sans leur faire profiter du lavage obligatoire avant d’accéder au bassin.
    Les casiers sont très petits pour déposer un équipement hivernal complet.
    Le solarium est l’endroit où tout le monde pose ses affaires, sur le seul élément de décor qui soit surélevé : le muret de béton qui sépare l’espace repos du couloir de circulation.
    Bref, le bâtiment est beau, mais pas fonctionnel.

    Sinon, nager en extérieur est sympa pour le moment : il ne fait pas trop froid et l’eau est bonne. En revanche, il y a un fort dégagement de chloramines, qui rend l’air irritant.
    Il y a beaucoup de monde. Mardi midi à 12h30, on comptait 10 nageurs par ligne.
    En fait, comme le bassin n’a pas changé, on retrouve les mêmes problèmes que l’été : pas assez de place, pas assez de profondeur, pas assez de discipline.

    Pour conclure, le Wacken l’hiver, c’est comme en été, seulement on entre par un bâtiment neuf au lieu d’entrer par un chemin de terre. Ah non en fait, puisque les arceaux des vélos sont sur un terrain sableux. Bon, en fait c’est pareil, juste que l’entrée est plus jolie.

  26. Metallica dit :

    Merci Jer pour le feedback Wacken hivernal, on croyait lire une avalanche de commentaires, mais c’est morne plaine…

    Vous écrivez « s’agit-il d’une véritable satisfaction ou simplement le soulagement de constater que c’est moins minable que cet été ? » Selon moi, c’est satisfaction de pouvoir nager en plein air. Ceux qui ne l’ont jamais fait, comme 95% des présents, sont enthousiastes

    D’accord avec vous sur l’absence de signalétique et surtout d’HORLOGE extérieure VISIBLE par les myopes ou à travers des lunettes de nage

    Les crochets sont prévus dans les douches, vous n’auriez pas voulu que tout soit prêt à temps quand même ?

    Vous dites « Les casiers sont très petits pour déposer un équipement hivernal complet. » Très juste, mais s’il n’y a pas trop de monde, il n’est pas interdit d’en prendre deux…

    Personnellement, je vois déjà des problèmes avec les affaires posées dans le mal nommé solarium : il y aurait fallu des séparations ou des casiers pour les sacs. Tous ces sacs sans surveillance, vous voyez…

    Vous écrivez encore « Bref, le bâtiment est beau, mais pas fonctionnel. » « Beau » c’est très vite dit, surtout pour le toit saillant en arrivant, avec ses lettres de guingois. L’entrée rappelle un hall d’aéroport.

    Une bonne chose : les cabines spacieuses, très bien éclairées, avec deux, oui deux, crochets ! (il ne faudra quand même pas qu’un adulte en surpoids, disons de 100kg ou un adulte et un enfant s’asseyent sur les bancs intérieurs des cabines, ils se plient déjà en leur centre avec 70 kg)

    « il y a un fort dégagement de chloramines, qui rend l’air irritant ». Voilà le problème majeur des premiers jours à mon avis. C’est sans doute dû à la chaleur de l’eau qui impose un plus fort dosage de chlore. Comment est-ce à Mulhouse ? En tous les cas, ici l’odeur de chlore s’imprègne sur la peau de manière assez tenace. On espère que le dégagement gazeux en surface va baisser, sinon, ce n’est pas la peine de nager en plein air…

    Vous écrivez « En fait, comme le bassin n’a pas changé, on retrouve les mêmes problèmes que l’été : pas assez de place, pas assez de profondeur, pas assez de discipline. » Oui, cependant plusieurs choses ont changé, dont le déplacement de la ligne d’eau entre le « 25 » et le « 50 » qui est davantage dans l’axe du bord du ponton et donc qui évite qu’un nageur de dos se cogne dans une plaque de métal comme cet été.

    C’est l’usage qui montrera si cet établissement coûteux (pour finalement peu de surface intérieure) correspond aux besoins de la majorité des visiteurs.

  27. Chers amis. OK avec les commentaires. Les critiques sont fondées. Encore un point problématique: le carrelage sous les douches parait très glissant lorsque l’on est pieds nus. Mais la grande satisfaction est d’un tout autre ordre. Enfin on peut nager sans être crispé et tendu. L’on rencontre et croise essentiellement des nageurs. Je persiste à dire que pour le même coût, plus de 15 millions d’euros on pouvait faire beaucoup beaucoup mieux!
    Pour terminer le paradoxe. Le fameux bassin demi-saison, sa raison d’être aurait été qu’il soit ouvert l’hiver, comme à Caracala. C’est cela qu’aime le vrai baigneur se lover dans une eau à 30 degrés par de froides températures. Comme dans les pays nordiques ou très à l’est de l’Europe.

  28. Blanche Neige dit :

    Bon bon, tous ces commentaires m’incitent à tester le Wacken très vite! Heureuse nouvelle: ce jeudi midi, j’ai enfin pu nager ( presque ) sereinement à Schilik!

  29. backstroke dit :

    Mes appréciations sur la piscine du Wacken :

    Le parking à vélo : revêtement en sable inadapté avant d’entrer dans un espace ou la propreté est de mise.

    Les douches mixtes : Seulement deux cabines individuelles de douche pour une piscine de cette taille. Et ces deux uniques cabines sont immenses, je ne vois pas l’intérêt… On aurait pu mettre quatre cabines dans cet espace. La piscine d’Ostwald qui est beaucoup plus petite comporte quatre cabines en plus des douches mixtes.
    Est ce que des membres de piscinespourtous savent combien de cabines sont prévues sur les plans de la nouvelle Kibitzenau ?

    Concernant le bassin, toujours le même problème des couloirs trop étroits. Est ce que quelqu’un sait si les lignes étaient plus espacées l’an dernier avant la rénovation ? Des couloirs dédiés à la brasse et aux autres nages sont encore plus indispensables pour pouvoir nager sereinement.
    Un éclairage extérieur ne serait pas superflu lorsque la nuit est tombée, déjà que la brume rend la vision difficile…

  30. Didier dit :

    Bonsoir à tous, aujourd’hui pour la première fois depuis 6 mois, j’ ai utilisé mon abonnement annuel aux piscines de la CUS. J’ ai testé le Wacken nordique… Ouverture en retard car il manquait une personne; laquelle je l’ ignore… Une fois ouvert ( les croissants eux avaient pu rentrer) j’ ai vu le bijoux du Roland et du Jacques ( il n’ y a pas de raison que ce soit toujours le même qui trinque) entrée super on dirait… ( non je me retiens) zone de déchaussage parfait ( ceux qui n’ ont pas compris comprendront quand il y aura de la neige) sauf que les cyclistes ramènent du sable. Douches mixtes mais pas les toilettes !!! Douche obligatoire super !!! Une personne qui nettoie en permanence, là je dis BRAVO. Le bonnet obligatoire serait la bienvenue. Après je rentre dans l’ évier des deux sus-nommés, on n’ y voit rien, il faut traverser toutes les lignes avec le sac à pool et à plaquettes sur la tête façon guerre du Vietnam. Les MNS se les gèlent en costume de moniteur de ski ( j’ espère qu’ on va pas se noyer) Le volume est trop petit mais çà tout le monde le sait depuis le mois de Mai. La température de l’ eau ne va pas arrêter de changer car petit volume égal peu d’ inertie. A chaque changement de température il faudra s’ adapter …
    En ce qui concerne la Pub avec l’ Hippopotame à lunette, j’ en connais certains(es) qui n’ ont pas du apprécier.
    Pour conclure petit bras comme d’ habitude ( voir aéroport, contournement ouest, parlement euroéen, on vit bien à Strasbourg !!!!!!!
    Nagez bien dès demain à Obernai, Molsheim, Erstein, Sélestat ou ailleurs…

  31. « Piscines pour tous » a été interviewée au sujet de l’ouverture de la piscine du Wacken en mode hivernal. Cet entrevue sera mise en ligne très prochainement.

  32. Anonyme dit :

    Quand un râleur rencontre un râleur, que se racontent-ils ? Ben oui, des histoires de râleurs 😉 Bon, en attendant, cela fera moins de monde au Wacken : tant mieux, çà fera plus de place pour moi : nager en plein air même en hiver, le dos crawlé sous les étoiles, sans avoir froid et avec une facture énergétique plus faible que celle d’une piscine couverte, moi j’ADORE !!!

  33. L’INTERVIEW
    La presse (LP): Merci à vous « Piscines pour tous » (PPT) de nous recevoir afin que nous puissions recueillir vos impressions au sujet de l’ouverture définitive du « Nouveau Wacken ».
    PPT: Merci à vous d’accepter d’entendre notre point de vue.
    LP: Allons directement aux faits, que pensez-vous de cette réalisation?
    PPT: Vous savez, je sais que mon style ne prête pas aux ronds de jambe. C’est là le grand reproche qui m’est opposé, je critique. Oui je critique mais toujours avec arguments. C’est là mon défaut, je pense.
    LP: Cessez vos coquetteries, dites nous ce qui va et ce qui ne va pas au Wacken.
    PPT: D’abord vous dire que pour ce coût, plus de 15 millions d’euros, on aurait pu faire beaucoup mieux. Rappelez-vous l’édito du 18 septembre 2012, où nous comparions l’incomparable. Nos amis mulhousiens, oui nos amis, ont su faire pour deux fois moins une structure en tout point exemplaire. Comparons les 15 millions d’euros du Wacken aux 7 millions mulhousiens. Oui , je sais vous allez me rétorquer que je suis né à Mulhouse. Et alors? Certes que je reconnais que les mulhousiens montés à Strasbourg ont haussé le niveau de cette ville. Mais pas assez. Là vous voyez combien je peux être objectif.
    LP: Assez plaisanté. Allons aux faits. D’abords les point positifs.
    PPT: Un seul, on peut nager sans se prendre la tête. Mais malheureusement pas à toutes heures.
    LP: C’est tout?
    PPT: Non, il faut compter sur les ignorants.
    LP: Les ignorants?
    PPT: Oui ceux qui n’ont pas les éléments de comparaisons. Il suffit d’un passage à Mulhouse et vous les retrouverez atteint d’une névrose traumatique.
    LP: C’est trop facile. Vos arguments.
    PPT: Je vous propose une visite. Celle-ci s’appuyera sur les commentaires déposés sur ce site par nos fidèles.
    LP: Allons-y.
    PPT: Dans le sens de la marche. Le parking vélo. Du sable comme revêtement, pas mal non?
    LP: C’est peut-être du provisoire.
    PPT: L’entrée, on dirait une station de métro.
    LP:Là vous exagérez.
    PPT: OK, c’est là pure subjectivité. Vous avez un point. Mais j’avance. Les casiers, ils sont sous dimensionnés. Ils vous proposent des emplacements pour vélos et oublient que les cyclistes emportent avec eux, en particulier l’hiver un équipement conséquent.
    LP: Ok et la suite?
    PPT: Le revêtement de type lino est fort glissant dès qu’il est humide. Ah j’oubliais , je pense que les cabines de déshabillage vont mal vieillir.
    LP: Vous pouvez allez plus loin?
    PPT: Oui. Les douches c’est surprenant. Pas de quoi accrocher où poser ses affaires. Il parait que c’est provisoire. Provisoire c’est là le mot qui fait tendance, peut-être. Mais vous comprendrez qu’un architecte digne de son nom doit savoir anticiper. Mais reste le plus problématique. Les douches! L’ardoise qui fait son plus bel effet à l’oeil est extrêmement glissante à l’eau. Et n’est ce pas le propre d’une douche d’être sous l’eau? Donc grand danger de glissade, surtout si l’on utilise quelque savon.
    LP: Là je vous accorde une réflexion pertinente.
    PPT: Je poursuis. Le solarium, celui là il me fait bien rire. Il est tout rikiki. Surtout si l’on remarque combien le sol est froid. Et alors que dire de l’absence de lieux de rangements pour les sacs et accessoires divers dont s’encombrent tous les usagers?
    LP: Vous m’embarrassez.
    PPT: Je poursuis. Le sas d’entrée. Mais qu’elle idée a eu l’architecte de le placer à cet endroit? Alors qu’il aurait fallu le placer au niveau du départ du bassin. Sa situation oblige les nageurs, pourvus de leurs accessoires, tubas, palmes, pull boy, bouteille d’eau, de faire une longue diagonale pour poser leurs affaires au bord du bassin. On comprend tout de suite que le concepteur n’a qu’une idée parcellaire de ce qu’est un nageur.
    LP: Bon OK, mais vous conviendrez que les bassins sont supers.
    PPT: Ah ma chère presse vous voilà vous aussi animée d’une passion de l’ignorance. Aujourd’hui on ne conçoit plus de telles piscines. Fini le temps où les modules étaient à ce point liés les uns aux autres. On sépare. Mais la grande erreur est d’avoir refusé de garder un bassin de 50m pourvu de huit couloirs. Coquetterie de l’architecte probablement. Le pôvre il ne devait pas savoir. Et remarquez que les tensions entre nageurs n’ont pas manqué de se faire jour, vu l’affluence. Nous osons penser que notre concepteur s’est trop appuyé sur la presse bourgeoise féminine du genre « Elle » ou « Marie Claire ». Et ne parlons pas de la température de l’eau atteinte de quelques troubles de l’humeur. Un jour à 27° le suivant à 32°.
    LP: Et l’éclairage de nuit?
    PPT: Pas mal, joli à l’oeil. Mais bon pour les baigneurs. Bien que ceux-ci s’égarent car ils ont du mal à nager en regardant dans l’eau. Seuls les nageurs réussissent à bien tenir leur droite. Mais comme l’éclairage extérieur est inexistant, ça produit quelque collisions. Ah, j’oubliais, il faut venir admirer l’horloge extérieure qui nous a semblé être une oeuvre d’art. Qui pourrait nous dire qui en est l’auteur?
    LP: Assez de vos critiques. Concluons.
    PPT: Rien à dire de plus les détails s’égrènent et produisent leurs faits. Reste que la campagne de communication éditée au sujet de l’ouverture du Wacken de la ville de Strasbourg est bien significative. Elle identifie l’usager de cette piscine à un hippopotame. Pas mal non? C’est là faire preuve d’une belle élégance.
    LP: Ah vous voilà à nouveau excessif.
    PPT: Vous m’excuserez auprès de vos lecteurs. Sûrement la faute à une éducation mal faite. Néanmoins, merci à vous pour votre attention. A bientôt j’espère.

  34. Usager dit :

    Depuis qu’il y a eu un noyé à la piscine de schiltigheim la semaine dernière nous constatons une assiduité des mns au bord du bassin, assis sur leurs chaises hautes. Nous avons l’impression qu’il y a eu une prise de conscience de leur responsabilité. Bravo!

  35. Metallica dit :

    @ Usager

    Avez-vous des précisions sur les circonstances de l’accident et sur le devenir de la victime ?

    Sous-entendez-vous que les MNS, dans leur ensemble, ne « prenaient pas conscience » auparavant « de leurs responsabilités » ?

  36. Olivier dit :

    Je me suis renseigné ce matin : en fait, c’était un jeune de « 15/20 ans » qui a fait un arrêt cardiaque, mais, fort heureusement pour lui, il est sorti de l’hôpital ds l’AM !…
    NB : pas de militaires ce matin, youpi ! 🙂

  37. Holothurie dit :

    Je vais y aller de mon commentaire puisque j’ai testé le Wacken dans le noir.
    Les casiers sont sous dimensionnés notamment pour une période hivernale (ils sont prévus pour cela n’est-ce pas?). Les formes plus originales sont là pour encore gratter du volume, et l’on peut en effet rapidement manquer de place.
    Je trouve que la signalétique fait défaut pour l’accès au bassin. On finit toujours par trouver son chemin mais après quelques hésitations. Est-ce là le lot des premières fois?
    Assez plaisanter, dans les douches tout le monde se rabat dans les vestiaires collectifs pour poser ses affaires. Ca fait un peu bordélique dans le décor, qui est plutôt joli, en tout cas pour le moment. Et puis oui, l’ardoise çà glisse, pas étonnant peut-être que ce soit un bon matériau pour toiture. J’ai faillit glisser, la faute à mes pieds sans doute, que de maladresse.
    Dans le solarium, tous ces sacs, çà fait encore plus bordélique dans le décor. Réellement, il doit y avoir une très mauvaise connaissance à tous les niveaux de ce qu’est un nageur. Pourtant ils avaient tout loisir d’étudier l’animal, le vrai, pas l’hippopotame. Qu’ils ne l’aient pas fait laisse à penser à un manque d’intérêt et de curiosité de leur part ou de mépris.
    L’entrée dans l’eau avec tout son matériel (palmes, plaquettes, pull, bouteille d’eau) n’est donc pas aisée. Il va me falloir investir dans un sac filet (ou rallonger la liste au père Noël). Et la traversée des 4 lignes de 25 pour enfin arriver au 50, il faut les mériter ses longueurs.
    De nuit, entre amis on peut se chercher longtemps vu l’éclairage. En même temps çà m’a été plutôt agréable, non pas de perdre de vue mes amis, mais de nager dans la pénombre et bien sûr en plein air. Par ailleurs je n’ai pas vu le temps passer mais là c’est parce-que je n’ai pas localisé la fameuse horloge. Décidément aveugle.

  38. Indigo dit :

    Pour remédier à l’étroitesse des casiers un bon truc : 2 casiers côte à côte : un pour les vêtements , l’autre pour tout ce qui se porte à partir de la ligne fatale du déchaussement: impers, bonnet,,bottes, sacs, pompe à vélo etc …
    Pour les douches , je cherche encore la solution idéale , un bon peignoir qui permet d’attendre que l’une des 2 douches se libère….c’est le mieux que j’ai pu trouver !
    Et c’est quand même super de nager dans le silence et dans le petit matin ,. Par contre les 27 °
    d’hier, avec le vent n’étaient vraiment pas top ! J’ai préféré arrêter à 1500 car je ne me réchauffais pas (j’ai d’ailleurs mon 1er petit lumbago aujourd’hui)
    Il faut aussi profiter du cahier mis à disposition à l’accueil , pour faire part de nos remarques et demandes , plutôt que râler sur le blog entre nous . Pour le moment le personnel est très sympa et accepte volontiers les propositions et suggestions . Wait and see….

  39. Indigo, les critiques déposées sur le blog sont lues par la service des piscines très très régulièrement. A cet égard, je vous donne les stats des derniers jours: plus de 150 contacts journaliers en moyenne. Pour le mois de novembre:3843 contacts. Pas mal tout de même.

  40. Metallica dit :

    à ppt, interviewé, vous écrivez : « On comprend tout de suite que le concepteur n’a qu’une idée parcellaire de ce qu’est un nageur. »

    Très parcellaire.

    Il faut n’avoir jamais observé,des nageurs pour placer un sas à 25m de distance du bord où une grande partie des nageurs d’hiver (et de toutes saisons) déposent palmes, bouteilles, planches, etc. Et si les nageurs n’ont pas d’équipement particulier, pour leur faire traverser le bassin de 25m en perpendiculaire afin de rejoindre les lignes de 50 mètres à la moitié de leur longueur…

    Est-ce ignorance crasse ou contrainte d’infrastructure ?

    Le concepteur a aussi une idée très parcellaire de ce qu’est un maître-nageur. Ce n’est pas un homme ou une femme qui sous la pluie, la neige, dans le vent et et le froid reste immobile debout sur un ponton, parce qu’un ignorant n’a pas pensé que depuis un bureau d’angle on ne voit pas ce qui se passe derrière le ponton et que depuis l’autre bureau à l’horizontale du bassin on ne peut voir la surface du fait de la brume (comme si personne ne savait qu’un bassin de plein air produisait de la brume en hiver !).

    Où sont, dans les 15 millions d’euros de budget, les moniteurs vidéo d’observation subaquatique et le poste d’observation chauffé, en surplomb du bassin (ex : sur le ponton) ?

    à Indigo ; le mot « râler » ou « râleur » est employé par ceux (pas vous en tout cas) qui tentent en vain de balayer d’un revers de la main les observations étayées et précises, les conseils et critiques constructives émises sur ce blog par des gens qui fréquentent les piscines de France et de Navarre depuis des décennies, comme sportifs ou professionnels. .

    Le cahier de suggestions, qui s’en plaindra ? Mais que deviennent les observations qui y sont déposées, quelles sont les réponses données aux questions ? Où est, par exemple, le petit journal du Wackopotame, qui donnerait chaque semaine des infos sur la piscine (fréquentation, conseils, info activités, avancement des travaux, réponses aux questions) ? Cela créerait une adhésion des visiteurs à « leur » piscine.

    Le site internet de la « bourgade » de Kehl, notre voisine, informe complètement ses citoyens du devenir de ses piscines, avec cet été des explications illustrées de photos sur les travaux de réparation du bassin.

    Site de la CUS-Wacken ? Rien. Mais des hippopotames et des flamands aux yeux écarquillés par des lunettes de piscine à bas prix sur des panneaux routiers de 4m sur 4m, ça on sait faire…

  41. Indigo dit :

    Il est vrai qu’en dehors de l’hippopotame et des flamands on ne trouve aucune information ; hier matin , j’ai appelé au téléphone la sympathique speakerine de Fip qui annonçait fièrement aux auditeurs le plaisir de pouvoir aller nager et se détendre dans les TROIS bassins nordiques du Wacken cet hiver. Elle même n’y était pas encore allée. Je lui ai fait une description plus précise de l’unique bassin que l’on se partage et du non fonctionnement du bassin ludique avec jets qui ne devrait ouvrir qu’en mars . Les simples baigneurs, ou les nageurs qui voudraient s’accorder un petit moment de détente dans une eau bien chaude (comme à Caracalla, c’est ce qu’elle imaginait ) devront attendre le printemps ! Petits détails importants entre autres, que la CUS pourrait préciser aux Strasbourgeois

  42. Michèle dit :

    Effectivement la CUS, sous couvert de communication (affiches et articles de presse) ne fait que de la désinformation car les offres présentées ne sont pas toutes effectives en cette saison.
    De plus ce qui m’intrigue c’est qu’on parle de solarium alors qu’il ne s’agit que d’un endroit où se poser et regarder les nageurs évoluer , car de soleil il n’ y en a pas, ni le vrai ni des lampes chauffantes que nous supposions, alors qu’à Caracalla le solarium est un endroit clos avec lampes chauffantes et chaises longues pour se détendre dans le silence! On pourrait dire que cela relève de la prétention sans se donner les moyens, mais tout de même en dépensant beaucoup!!!!!!!!

  43. Michèle dit :

    Petit post scriptum : en dépensant beaucoup et en réfléchissant peu

  44. Holothurie dit :

    J’ai peut-être raté un épisode, mais un renouvellement d’adhésion est-il prévu chaque année?

  45. Holothurie, oui le renouvellement de l’adhésion pour 2013 va prochainement être envoyé aux membres. Quant à L’assemblée générale une date va bientôt être arrêtée (pour fin janvier 2013 probablement). Le président a beaucoup de travail actuellement et son secrétariat semble à la peine.

  46. Holothurie dit :

    Compte-tenu de l’ampleur de la tâche peut-être faudrait-il renforcer le secrétariat.
    Si besoin, on peut toujours donner un coup de main.
    Bonne fin de semaine ensoleillée et neigeuse.

  47. wacke wagges dit :

    ERREUR: vu la température du » solarium »,il faudrait le renommer en « frigidarium »! Les Romains avaient ,il y a plus de 2000 ans plus de jugeotte que nos élites !

    BIEN VU: la ligne de crasse grasse noirâtre qui délimite le niveau d’eau dans tout le bassin et,qui permettra sans doute de détecter rapidement toute fuite en cas de problème d’étancheité de la cuve .Même à Baden ils n’ont pas ça,on ne parle même pas de Mulhouse ! Trop fort !

  48. wacke wagges dit :

    PS:C’est comme quand on fait tremper la vaisselle la nuit dans son…évier ! Décidément on y revient toujours.Désolé…

    PS2:Le personnel est admirable .Visiblement l’équipement fourni n’est pas adapté au climat actuel et on voit nos vaillants MNS porter des bonnets chaud et des doudounes personnelles.
    Des tenues de type haute montagne sont nécessaires ,c’est évident compte tenu du froid,du vent , de l’humidité et de l’immobilité. Un petit effort SVP,l’investissement c’est peanuts après 17 Millions d’Euros de gabegie !

  49. Anonyme dit :

    Vous encensez la piscine du MON et son soi – disant coût, mais vous avez vu le tarif : 588 eur par an !!! C est sur, au moins on doit être tranquilles et entre gens de bonne compagnie à ce tarif… Mais on ne peut pas comparer : au moins le wacken c est du service public accessible à tous et qui en investissement aura coûte 40 eur par cussien…

    Et j aime bien quand on critique les élites avec des fautes d orthographe 😉 (« les romains avait »)………….

  50. Anonyme, vous êtes de mauvaise foi. 15 millions le Wacken, 7 millions d’euros pour la piscine du MON. Les faits sont bêtes , ils sont têtus. La piscine de Mulhouse en service public c’était toujours que 7 millions d’euros. Toute critique vaut par sa pertinence et sa rigueur intellectuelle. Encore un effort s’il vous plait. Quant à votre usage soudain du Bescherelle, soyez vigilant pour vous même.

  51. Holothurie dit :

    Et toc

  52. A tous les rédacteurs de commentaires. Notre site sert avant tout à permettre un meilleur usage des piscines et cela pour tout le monde. Ce que nous visons c’est d’apporter aux « décideurs » un point du vue autre, afin de leur permettre de corriger leurs erreurs. Donc l’accent doit être mis exclusivement sur les arguments et critiques constructives. Quant à chercher la petite faute d’orthographe, cela n’est guère efficace au regard du débat. Restons humble.

  53. Aux membres et amis de l’association « Des piscines pour tous à Strasbourg » Marlène Nehlig qui faisait partie des membres fondateurs de l’association vient de décéder. Nous sommes très affectés par sa disparition. Ceux qui la connaissaient, elle était une assidue des bassins, se rappelleront.

  54. Figaro dit :

    Une pensée pour Marlène, qui était un « pilier ». Toujours fidèle et présente, un petit mot pour chacun de nous et tellement volontaire, malgré sa maladie et les souffrances qu’elle a endurées
    Chapeau bas, Marlène nous ne t’oublierons pas.

  55. Didier dit :

    Aux membres de l’association » des piscines pour tous à Strasbourg » Marlène Nehlig ma complice n’est plus . Je commande une très belle composition florale acceptée par sa famille , obsèques privées mais ce témoignage , d’Amour, d’amitié, de profond respect face à la force de caractère de Marlène ,de sa ténacité ,son humour….
    Si vous souhaitez vous joindre à moi ,cela sera le moyen de lui rendre hommage à notre manière
    vous pouvez me joindre au 06 64 40 03 71 par sms
    Je ferai suivre vos messages à sa soeur ainsi que sa maman.
    Une grande tristesse ,Mon Amie Marlène témoin de notre mariage à Didier et moi.

    Ma Belle tu me manques déjà
    GLadys

  56. La Marseillaise dit :

    je suis désolée d’apprendre le décès de Marlène. J’espère que le fin n’a pas été trop pénible pour elle. Marlène restera dans mes souvenirs de Strasbourg. Une pensée de Marseille. Bon courage à ses proches et à ses amis.

  57. Metallica dit :

    Bonjour,

    Le 11 décembre 2012 était diffusé un reportage sur la piscine du Wacken dans le journal local de France 3 Alsace. Qui l’a vu et qui pourrait en faire un résumé ?

    Il se trouve que ce journal habituellement consultable dans son intégralité sur Internet via Itunes est exceptionnellement interrompu à 1’13 (au lieu des 7’40).

    Il se trouve que le monsieur interrogé dans l’eau allait, à 1’12, » avoir un avis mitigé sur un aspect de la piscine (le sas). Il a été coupé net et l’émission n’est pas allée plus loin.

    S’il y a une censure Internet (demandée par qui ?), c’est grave. On souhaite connaître la raison de l’arrêt du journal au milieu de cette interview..

    France 3 se doit de rendre disponible ce journal dans son intégralité comme tous les autres numéros.

    « Journal France 3 Strasbourg – 2 rives du 11 décembre 2012 1:13 11/12/2012 »

    France 3 ALSACE
    pl Bordeaux 67000 STRASBOURG
    03 88 56 67 68

  58. Metallica dit :

    Toujours plus intéressant (à propos de ce qui précède).

    Sur le site pluzz.fr, il est possible de visionner les Journaux locaux « 2 rives » des 10 et 12 décembre, mais l’édition du 11 décembre « n’est plus disponible » (voir ci-dessous les liens).

    Qui l’a retirée et pourquoi ?

    http://www.pluzz.fr/jt-local-19-20-deux-rives-2012-12-10-19h15.html

    JT Local 19-20 – Deux rives du mardi 11 décembre 2012 à 19h15 La vidéo sélectionnée n’est plus disponible

    http://www.pluzz.fr/jt-local-19-20-deux-rives-2012-12-12-19h15.html

  59. backstroke dit :

    Ben là je viens de tester et l’édition du 11 décembre fonctionne sur le site pluzz…
    Résumé : selon Lucien, tout est bien sauf quelques endroits très glissants. Et selon Huguette, la température de l’eau trop fraiche, il faudrait quelques degrés de plus.
    Une blaque d’un MNS qui dit qu’en cas de noyade, il passe au vestiaire et à la douche avant de sauter. Mais se rattrape en disant que non, il enlève juste sa parka et le talkie walkie, et qu’il se changera après…
    La responsable du Wacken : « une moyenne de 500 à 600 entrées par jour, donc un réel succès, les gens sont satisfaits. »

    Je lui répondrais qu’avec une piscine de 50 mètres fermée pour travaux (la kibitzenau) et l’autre grande piscine (CNS) avec des créneaux horaires en semaine très peu pratiques on n’a pas trop le choix…
    Et maintenant, il faudrait aussi gérer ce succès en organisant les lignes de nage autrement que par des panneaux à la très vague et subjective dénomination « Natation sportive ». A l’été 2011 au Wacken , il y avait une ligne pour les brasseurs et une autre pour les autres nages plus rapides. Cela fonctionnait plutôt bien d’après moi. Mais selon un responsable du Wacken à qui j’ai fait la suggestion de remettre ces panneaux l’été dernier, il n’en serait pas de même…
    J’avais également suggéré d’afficher les règles de la natation en ligne, toujours rien…
    Comme rien n’a bougé, j’en suis arrivé à plastifier une affiche A4 et à l’accrocher à une poignée de départ en dos quand je nage au CNS ou au Wacken. Les autres nageurs qui me voient l’accrocher ont pour l’instant toujours approuvé mon initiative…

  60. Metallica dit :

    Merci backstroke pour l’information. Mail avait été envoyé aujourd’hui à France 3 par ppt et voilà le résultat !

    Donc retour de la possibilité de visionner le reportage. Eh bien dis donc, quelle information nous donne-t-on ! La piscine est une « féérie » selon la très jeune Mme Martin « responsable du Wacken » (« la valeur n’attend pas le nombre des années », il est vrai…). L’auto-satisfaction (l’auto-suggestion) bat son plein, on est à Strasbourg, à n’en pas douter.

    Pour les conditions de nage et plusieurs autres choses déjà mentionnées, rien ne bouge, comme vous le signalez. La boîte à suggestions est sans doute vidée dans la corbeille à papiers chaque soir…

  61. Indigo dit :

    Ce qui me gêne et dont personne ne parle , c’est la baisse de température de l’eau, depuis lundi 3 décembre, qui associée à la froideur du passage par le « solarium » et des douches si peu réconfortantes après le bain, font que pour ma part j’envisage de retourner à Schilick si la T° ne revient à 28, 29° . J’ai pu en parler au technicien qui s’occupe de la chaufferie . Il a reconnu que depuis cette date (lundi 3) la température n’est plus régulée « à la main , mais se fait automatiquement par informatique ; du reste le thermomètre a lui aussi disparu à ce moment là
    A ce jour il est peut être revenu, mais pas moi car j’ai un superbe lumbago::mes dernières séances de natation je les ai faites en « nageant pour ne pas avoir froid » sans parvenir à cet état agréable oû l’on nage pour le plaisir de nager…
    Mais bon, je suis sans doute la seule à ressentir celà car tout le monde a l’air très content…

  62. wacke wagges dit :

    Indigo soulève le vrai problème ; pour ma part je trouve la T° trop élevée,ce qui provoque très vite une sensation d’étouffement dès que l’on force un peu l’allure.

    En fait si l’on mélange dans un seul (petit) bassin :

    -un peu de Caracala
    -un zeste d ‘Aqualand
    -une pincée de bassin sportif…

    On se retrouve avec un Canada Dry consensuel pour le grand public,mais quand même un peu cher pour le contribuable, d’autant qu’avec le montant dépensé on est quand même nombreux à ne pas ressentir l’ivresse…

    Une nouvelle piscine pour la capitale européenne après la Kibitz (vraiment en avance sur son temps à l’époque de sa conception mais probablement monopolisée dans l’avenir par les clubs et associations )…VITE !!!! Il y a de plus en plus de Strasbourgeois qui nagent et c’est tant mieux pour leur santé .

    J’espère ne pas avoir été trop ironique pour le webmaster ni avoir fait trop de fautes d’aurtograf pour Metallica .

  63. Olivier dit :

    Bonjour à toutes et à tous !
    Aujourd’hui ds les DNA, une pleine page sur la piscine de Schilik : demain matin, la CUS décide si oui ou non, des travaux vont être engagés (coût : 8 M€…) pour isoler le bâtiment. Durée estimée de la fermeture : de juillet 2014 à juillet 2015. Encore une bonne nouvelle !
    Auront-ils le culot d’augmenter l’abonnement pour 2013 ?…
    NB : je peux fournir l’article en PDF, mais je ne sais pas si l’asso peut le mettre en ligne sur ce site ?…

  64. Merci Olivier. Oui nous avons lu l’article. Le mettre en ligne est difficile. Et puis la presse écrite souffre. Que les personnes curieuses achètent les Dna du jour (je sais que certains de mes camarades trouvent cet organe d’information cher…). Nous allons néanmoins en faire très prochainement le commentaire.

  65. schilik67 dit :

    Dernières infos sur les travaux piscines:
    Ayant participé au Conseil Municipal de Schiltigheim mardi dernier, nous avons eu une présentation de l’équipe de la CUS en charge de la programmation des travaux pour la piscine de Schilik l’année prochaine. Ils ont indiqué que la piscine fermerait complètement de 6 à 8 mois (donc une année) mais qu’il y aurait consultation et partage entre les clubs et associations pour ne pas trop les perturber. Ils ont également dit que ces travaux ne commenceront pas avant la réouverture de la kibitz !
    Si vous lisez ce qui se passe ce matin au Conseil de la CUS, les sons de cloches sont différents!!!
    On va encore se faire avoir mais surprise, surprise, on parle d’un nouveau bassin avant 2020 !
    http://www.rue89strasbourg.com/index.php/2012/12/21/politique/budget-cus-pourquoi-les-menages-vont-payer-un-peu-plus-en-2013/
    Bonnes fêtes à toutes et tous et bonne nage;-)
    Didier

  66. Didier dit :

    Pourquoi isoler Schiltigheim, puisqu’ un bassin en plein air(parait-il!!!!) consomme moins d’ énergie ????
    Pour info : pendant les fêtes le Wacken (seul bassin de 50 ouvert) fermera tous les jours à 14 heures !!!
    Vos élus ont le sens du service public.
    Bon Noël à tous.

  67. Metallica dit :

    Citation : « Quand je pense au Wacken, je pense « champ de bataille » (nageuse)

    De fait, ce dimanche matin, c’était le cas. La natation pour se délasser devient l’occasion de recevoir des coups et d’essayer de s’en protéger. La faute à qui ? À « pas de place » ! Manque criant et cruel de piscines à Strasbourg alors que les besoins augmentent. La faute aussi à un défaut d’organisation. Combien de fois faudra-t-il dire et écrire que des panneaux des deux côtés du bassin et visibles en hauteur doivent préciser quelle pratique pour quel couloir de nage ? En attendant, ce sont des brasseurs qui nagent au milieu de la ligne de palmes et qui blessent les autres usagers de coups de pieds…

  68. wacke wagges dit :

    …Dans la ou les lignes « natation sportive » c’est pareil !

    Beau succès populaire …Pourvou que ça doure !!

  69. Didier dit :

    Les Alsaciens en finale aux interrégionaux en finale à Epinal :
    _ Erstien 5
    _ Molsheim 6
    _ Betschdorf 5
    _ Obernai 9
    _ Ostwald 4
    _ Saint Louis 2
    _ Illfurth 1
    _ Mulhouse 19
    _ Strasbourg 4

    Beau bilan pour la capitale européenne, est-il vraiment nécessaire de leur bloquer des lignes ???
    Bonne Année à tous.
    Source L’ Alsace du 24 12 2012

  70. Didier, oui le bilan strasbourgeois est remarquable. A cet égard, je ne résiste pas au plaisir de vous faire part de ma réaction quand les élus et techniciens de la ville de Strasbourg me relataient qu’ils avaient été complimentés par M. Laurent Horter, président de la ligue d’Alsace de natation et président du Mulhouse Olympique Natation (MON) au sujet de la réalisation du nouveau Wacken. Il a fallu, c’était assez surréaliste, leur expliquer pourquoi Horter les flattait à ce point: là au moins il était sûr que aucune natation de haut-niveau ne pourrait exister à Strasbourg avec un tel équipement. Nos cocos furent forts marris de notre interprétation. Didier, vous ne pouvez mesurer à quel niveau d’excellence se produisent nos gugusses.

  71. Metallica dit :

    C’est sûr que le Wacken n’est pas fait pour la natation sportive (avec une eau à 29° d’autant moins) quand on voit les conditions de nage de ces derniers jours dans des lignes bondées. En tous les cas pas de haut niveau, ni même de moyen niveau.

    Ce que l’on entend le plus en bout de ligne : les nageurs et nageuses se plaindre des coups reçus. J’ai écrit dans un commentaire il y a quelques mois en quoi la natation se différencie d’autres sports (visibilité réduite, protection du corps inexistante, communication réduite, etc). C’est pourquoi cette activité nécessite de l’espace et non cette promiscuité engendrée par le retranchement de 200m carrés de surface de nage à l’ancien bassin qui crée des tensions, voire des réactions violentes entre personnes sentant leur intégrité corporelle menacée ou violée.

    Le cahier de suggestions/doléances est à cet égard parlant : tout y a été écrit des problèmes de ce bassin. Et ce, non par des adhérents de ppt, mais par des nageurs et nageuses de tous horizons.

  72. Metallica dit :

    Nageur de 40 ans, avec bonnet, arrivant au bout de la ligne du 24,50m du Wacken : « Je vous ai fait mal, Monsieur ? »
    Autre nageur de 50 ans en réponse, souriant « Non, pas du tout, ça va, merci »
    Premier : « Veuillez me pardonner »
    S’ensuit une discussion aimable entre les deux.

    En arrivant au Wacken à midi ce samedi, on s’est dit que ça commençait drôlement bien et qu’on allait essayer de trouver d’autres exemples de cette courtoisie.

    On a vite déchanté en arrivant dans les lignes de 49,50 mètres, aussi agitées que la mer quand des dauphins chassent un ban de sardines.

    Le sens de l’orientation, tout le monde ne l’a pas (surtout dans l’eau). La connaissance du mode de déplacement dans une ligne d’eau, non plus. Ceux ou celles qui n’ont ni ce sens, ni cette connaissance sont les personnes qui s’en prennent verbalement (mais le coup n’est jamais loin) à ceux qui les maîtrisent. Ce monde n’est pas logique, on le savait, et le Wacken version riquiqui nous le rappelle.

    Cela dit, il y a des personnes très courtoises qui s’entraident et se donnent des conseils. On peut encore espérer en cas de guerre.

    En partant vers 13h30, deux malabars se lèvent et en viennent aux mains et aux insultes dans une ligne de nage sportive à proximité du ponton ensoleillé où devisent trois MNS . Ce qui est « bien » avec un bassin où l’on a pied, c’est qu’on peut se cogner dessus debout; Autrefois, les conflits étaient réduits avec un bassin profond, car il y a peu de nageurs pouvant en découdre sur le mode des nageurs de water-polo…

    Ces deux nageurs étaient-ils venus à la piscine pour se battre et d’autres pour s’engueuler et donner en douce (façon de parler…) des coups de pieds, de palmes, de plaquettes ? Non. Définitivement, NON. Alors ?

    Alors pour créer de la tension et de la violence en toute circonstance, vous organisez une promiscuité qui fait tourner le sang des plus réactifs et ensuite accusez les gens d’être mal élevés ou mauvais coucheurs (mauvais nageurs, en l’occurrence).

    L’architecte, la responsable (on retient sa superbe phrase télévisée: « Le Wacken, c’est une féerie », qualifiée pour la phrase la plus humoristique de l’année) le services des sports et les autres s’en lavent les mains (évidemment pas sous la douche en panne, ni sous les douches d’eau froide sans pression). Les MNS laissent couler (pas tout, quand même) et gardent le sourire.

    Bref, « tout va très bien madame la Marquise »…

  73. Hier, dimanche il s’est passé des choses inadmissibles au Wacken. Des coups ont été échangés. La politique des piscines et sa gestion calamiteuse est la cause directe de ces dérives. La ville, la CUS, ses élus responsables des sports, les techniciens, TOUS ont leur part de responsabilité. Il suffit d’avoir été témoin de l’indigeste ambiance qui régnait pendant ces jours dit de Fêtes pour asseoir son opinion.

  74. Metallica dit :

    Tout doux, tout doux ! Des coups oui, mais aussi des caresses ! En effet, eau chaude aidant, nous découvrons le phénomène des couples enlacés comme à Caracalla – grande victoire pour le service des Sports qui aimerait que Strasbourg concurrence Baden Baden ! – dans le 24,50m* mais aussi en bout de ligne petit bain du 49,50m. Là, la tendresse crée le… bordel, car virer sans heurter, ou même toucher des personnes qui ne sont là que secondairement pour nager devient totalement impossible (on ne parle même pas de faire des virages culbute pour les crawleurs, c’est totalement verboten, du coup on vire maintenant comme avant 1950, dommage, d’autant plus que c’est un Français** qui a inventé ce type de virage en 1952, cf plus bas, tiré de wikipédia…).

    Tout doux aussi les enfants barbotant dans le petit (il l’est) bassin. S’il est vrai qu’il y a tous les jours des gens qui s’engueulent du fait des coups reçus, il y a aussi de grands sourires, des scènes de famille touchantes et apparemment de belles rencontres.

    Bref, la piscine du Wacken, tout dépend de la manière dont on la considère : comme un espace de loisir ou comme un espace de sport (de modéré à intensif). Pour le bain à 29° c’est idéal. Pour la natation, non. D’ailleurs, un certain nombre de nageurs ont renoncé à faire des longueurs : trop de stress (et eau trop chaude).

    Quelle est la source majeure de stress des nageurs ? La grande probabilité (du fait de la promiscuité) de recevoir un coup de pied ou une main (éventuellement munie de plaquette en plastique dur) dans la figure. De source sûre, on sait que depuis des semaines (et ce n’est pas nouveau), des nageurs réclament une séparation des brasseurs et des crawleurs. ainsi qu’une interdiction des plaquettes lors d’affluences. Cette demande est faite partout et en permanence, notamment à Paris. Ne pas y faire droit est un irrespect des besoins légitimes des usagers.

    Mais…le 02 janvier 2013, tout change. La Direction des piscines a pris en compte les observations formulées dans le cahier de suggestions et a pris la bonne et ferme résolution de répondre aux besoins exprimés des usagers (notamment de mettre de la pression dans les douches, surtout à celles d’eau froide…)

    Et en 2013, le blog prend une tournure « Peace and love » et l’on peut enfin parler de mode en matière de maillots de bain.

    Bonne apnée 2013

    * En arrivant dans l’eau, on entend cette phrase d’un nageur à deux de ses amies au bout du 24,50 m :
    « Elle ne fait pas 25 m cette longueur, c’est pas possible, j’ai déjà nagé dans des 25 m, c’est pas comme ça ».
    Hum, hum, no comment, mais le réel finit toujours par ressurgir sous les formules « féeriques » des plaquettes de présentation…

    ** « Willy Blioch (né le 28 février 1932) est un nageur français spécialiste des épreuves de nage libre durant les années 1950. Ancien détenteur d’un record du monde en relais, il invente en 1952 le virage « culbute » aujourd’hui utilisé par tous les nageurs en compétition. »

  75. Anonyme dit :

    Des coups ..et des coûts

    Féerique…Vous avez dit féerique… C’est Hallucinant !

    Dimanche:

    Pour sortir à 14 h,queue pour une douche…

    tant pis je me doucherai en rentrant…

    toutes les cabines sont occupées…

    je me change devant mon casier avec ma serviette comme pagne(il paraitrait que c’est mieux quand c’est mixte pour les familles !?) …

    je prend mes chaussures et mes chaussettes pour les mettre dans la zone « sableuse » …

    mais…

    impossible d’y accéder sans passer par une cabine de déshabillage…

    C’est du Kafka !

    BRAVO ! Rappelez moi ce que ça a coûté au contribuable… Féerique,en effet,je n’ai pas pris de coups.

  76. Holothurie dit :

    Si à 14h00 c’était le bazar, de bon matin çà l’était tout autant.
    Lignes saturées, douches saturées, cabines de change saturées. Dans les lignes trop de monde et trop de disparités entre nages et rythmes, comme d’habitude. Sans compter tous ceux qui coupent allègrement les lignes en plein milieu pour rejoindre la toute dernière ligne de 50m. Ils ne se soucient même pas de savoir s’ils coupent le « chemin » à d’autres, ils prennent naturellement le chemin le plus court, en ligne droite…
    S’il y a baston on sera tenté de dire que les usagers sont des incivilisés, mais ce sont la structure et l’organisation qui ne conviennent pas, qui génèrent les conflits.
    Je discutais ce matin avec un usager qui me disait « et qu’ils ne disent pas que cette piscine est un véritable succès, on a pas le choix, on a pas le choix!! »

  77. Backstroke dit :

    Eh oui, on n’a pas le choix surtout cette semaine passée avec beaucoup de piscines fermées et une piscine du Wacken aux horaires réduits de 8h00 à 14h00.
    Petit calcul sur le Wacken en configuration nordique : Nous avons 6 lignes de 49.50 m en comptant les quatre lignes de 25 pour deux de 50 m, et là je suis gentil car en fait il n’y a qu’une ligne de 25 m tirée mais soit… (d’ailleurs j’ai le souvenir que M. Froehly a dit que ce bassin serait réservé aux nageurs, et pas à la baignade. Ce que me confirme le site de la CUS :  » Un bassin sportif sera ouvert toute l’année et permettra aux nageurs de pratiquer leur activité favorite au grand air. » donc autant tirer les 4 lignes de 25 m pour organiser le bassin…)
    Sans compter que ces couloirs (surtout le couloir 1 au bout) sont loin d’avoir la largeur règlementaire qui permet de dépasser sans trop de difficultés.
    Quand on constate qu’à partir de 15 nageurs par couloirs de 49.50m, cela devient un champ de bataille, on arrive à une capacité maximale du bassin de : 15 nageurs x 6 lignes = 90 nageurs. A rapprocher avec la capacité du Wacken en configuration nordique à 500 usagers selon M. Roland Ries. Il reste donc 410 usagers qui se douchent, se changent, vont aux toilettes, se sèchent les cheveux, ou font la queue pour pouvoir avoir accès à un pommeau de douche ou à une cabine de vestiaire dont le nombre est notoirement insuffisant.
    On pourrait aussi faire la calcul selon les normes des militaires du mardi et vendredi matin au CNS qui exigent trois lignes pour 9 nageurs au total soit 3 nageurs par couloir ?
    Ou alors un juste milieu de 10 nageurs maximum par couloir comme on le voit dans les lignes « club » ?
    Peut être que 500 correspond au nombre de casiers ? Sérieusement, je sais bien qu’il y a une capacité maximale à définir pour raisons de sécurité pour les établissement recevant du public. Mais vu l’incident de ce week end, ce chiffre de 500 me fait rire jaune d’autant plus que je pense qu’on ait même pas atteint les 250…

  78. Backstroke,Holothurie,Metallica et tous nos fidèles lecteurs et commentateurs: Aujourd’hui 1 janvier notre correspondant allemand a croisé notre illustre élu M. Claude Froehly, vice-président de la CUS, chargé des sports et du plan piscines, à Caracalla (Baden-Baden). Curieux n’est-ce pas? Celui là même qui s’est fait la voix de « La Pravda » préfère aller à Caracalla plutôt qu’au Wacken. Alors qu’il n’a cessé de se fendre de déclarations écrites, audios et télévisuelles mettant en concurrence le Wacken avec Caracalla. La leçon du jour: « Faites ce que je dis et ne faites pas ce que je fais ».

  79. Metallica dit :

    PPT, vous ne voyez donc pas que le Chargé des sports était en mission à Baden ? Il y a relâche au Wacken le 1er de l’an (les MNS ont aussi le droit à des vacances), il ne pouvait y nager (et puis il préfère l’espace à la promiscuité, par exemple celle des casiers au Wacken où, après avoir mis un anorak, il n’y a plus de place pour rien ! D’ailleurs, on avait maintes fois mis en garde sur la question, on l’avait dit et redit, mais non, on hérite de casiers d’une étroitesse insensée !).

    Donc, le Chargé des sports a découvert, surpris, que toutes les douches fonctionnaient à Caracalla, qu’elles avaient une pression suffisante (même les froides) permettant de se rincer assez vite (contrairement au Wacken, où c’est encore plus nécessaire vu la queue devant les douches en nombre insuffisant), qu’elles n’étaient pas mixtes (les Allemands sont si pudiques…) et qu’on n’était pas à quelques centimètres les uns des autres pour se rincer après trempette dans l’eau du wackopotame, une eau qui, si l’on en croit les traces noirâtres en bout de bassin, n’est pas aussi propre que ça, mais bon, on ne fait que se plaindre ici, l’eau sale n’a jamais tué personne…et puis on est français, quoi).

    Le Chargé des sports a trouvé intéressant de se peser en sortant de l’eau et pense installer un pèse-personne électronique au Wacken (quand l’horloge de travers tenant avec du scotch sur la vitre extérieure sera réparée, car on ne peut quand même pas tout faire à la fois !). Il pense aussi installer un rince-pied anti-mycoses à la sortie des douches.

    Pour 2013, le Chargé des sports a décidé de s’inspirer de ses propres expériences et non plus de se fier à ce qu’on lui raconte en interne. C’est pourquoi il fait la tournée des piscines et des bains d’Outre-Rhin.

    @backstroke : très stimulante et lucide étude à développer ultérieurement. Aussi autres dernières observations à creuser d’Anonyme et de « Oh, l’eau : tuerie ! » (ou « Oh, l’eau ! Tu ris – jaune- ! »)

  80. Anonyme dit :

    Si on veut concurrencer Baden Baden, on ouvre le 1er de l’an.

  81. Oui, Anonyme, vous avez raison. Mais mieux encore, il faudrait ouvrir toute l’année le bassin détente, dit de demi-saison. C’est pour cela que M. Froehly est allé à Baden-Baden. Il veut jouir des bains bouillonnants et autres petites douceurs. Ah excusez-moi, mais un appel du service piscines vient juste de tomber, le voilà en exclusivité: « Ouvrir le bassin détente, dit de demi-saison l’hiver coûterait trop cher en dépense énergétique ». J’ai la solution: court-circuiter le passage de l’eau chaude naturelle qui innonde Baden-Baden. Car nous le savons tous, la source de cette eau chaude est située dans les Vosges et passe sous la plaine d’Alsace. Mais que font les services techniques de la ville de Strasbourg!

  82. Metallica dit :

    On est cuits les amis ! 30° au Wacken, ce 02 janvier nous sommes tous des bébés nageurs dans le bassin sportif (dévolu en partie aux loisirs). C’est le pipi ? La sueur ? Les bouillonnements des palmeurs ? Le moyen d’écarter les sportifs ? D’attirer les enfants ? C’est l’eau détournée de Caracalla ? SVP ppt, ne donnez pas de mauvaises idées en haut lieu, on crève déjà de chaud ! Et qui dit plus chaud, dit plus pollué ou plus chloré….

    Pessimistes de 2012, vendez vos tenues de néoprène et apportez des boissons rafraîchissantes sur le bord !

    (Problème : quand l’eau va être à 28° les gens habitués à davantage vont la trouver « froide »…)

  83. Angela dit :

    Est-ce que tout le monde a des congés en même temps ? J’ai bien réfléchi pour choisir le bon moment pour y aller. Quel succès, il y a toujours foule. Aujourd’hui, j’ai changé de ma ligne au moins quatre fois pour trouver la place appropriée à mon niveau technique (au Wacken, en temps d’afflux, je ne nage que le crawl, mais j’aime faire des longueurs). Peine perdue, j’ai reçu un coup fort en plein visage par un pied d’un brasseur en essayant de le dépasser prudemment. Cela m’a fait très, très mal et depuis je me demande: À qui la faute? Je suppose que j’ai le droit de dépasser ? Et l’autre, devrait-il se faire dépasser s’il nage trop lentement ? Faut-il attendre un accident grave avant qu’on essaie de régler un peu mieux cette situation chaotique ?
    Personne n’a envie de sortir avec un nez cassé et chacun désire de nager de manière à en profiter, même les nageurs un peu sportifs. Au Wacken, la natation est devenue un sport à haut risque. Je suis profondément déçue de cette piscine d’ambiance plutôt agressive et frustrante, il faut trouver une solution pour tous les nageurs – une piscine pour tous !

  84. Backstroke dit :

    Afin d’essayer de remédier à ces problèmes de coups et en prévision de l’affluence dû à la fermeture de la KIbitzenau j’avais suggéré le 12 février 2012 au service des piscines et plans d’eau de la CUS, d’afficher les règles de la natation en ligne que voici :

    1. Nager en serrant bien à droite, (surtout en brasse).
    Il doit toujours y avoir suffisamment de place au milieu pour les dépassements.

    2. La zone centrale du couloir aux extrémités doit toujours être libre afin de permettre aux autres nageurs d’effectuer leur virage.
    Lorsque le besoin de se reposer se fait sentir, on se disperse sur les cotés.

    3. Lorsqu’un nageur nous avertit de son intention de dépasser en nous touchant les pieds, ne pas accélérer.
    Lui faciliter le dépassement en ralentissant. Et lui laisser de la place en serrant bien à droite et en en réduisant l’amplitude des mouvements latéraux (ciseaux de brasse, traction de bras en dos crawlé…)

    4. Quand un nageur arrive au mur et s’apprête à repartir, ne pas partir devant lui.

    5. Lorsque on arrive en bout de ligne, avant de repartir, on regarde si un nageur plus rapide nous a rattrapé, ne pas repartir de suite mais se mettre sur le coté pour le laisser passer.

    Et j’avais également conseillé d’attribuer des styles de nage ou d’allures aux différents couloirs. J’ai eu en retour une réponse aimable qui disait : « Merci pour ces suggestions, d’ailleurs nous sommes en train de travailler sur ce sujet. »

    En juillet 2012, comme rien n’a bougé, je refais les mêmes propositions de vive voix puis par courriel au directeur adjoint du Wacken en espérant un peu plus d’attention : pas de réponse…

    En octobre 2012 , plusieurs mois ont passé, et comme avant rien n’a bougé. Je me décide donc à afficher ces règles sur une affiche A4 plastifiée quand je nage.

    Le 24 décembre 2012, un MNS du Wacken remarque l’affiche, trouve que c’est une bonne idée, prends l’initiative de la photocopier et suggère à sa directrice un affichage officiel. Cette dernière semble d’accord (sauf sur quelques points comme le toucher de pied). J’ai eu également comme retour du MNS que la direction réfléchissait à dédier les couloirs à plusieurs allures…Ce serait bien. Reste plus qu’à voir si cela se vérifiera et au bout de combien de temps…

    Conclusion : pour faire des suggestions au service des piscines, est il plus efficace d’écrire sur un cahier à l’accueil et d’envoyer des courriels ? Ou alors suggérer les choses aux MNS qui se chargeront de faire remonter à la direction ?

  85. Backstroke, pas mal vos suggestions. En rajouter une autre: interdire les plaquettes quand il y a plus de 10 nageurs dans une ligne.
    Pour la petite histoire, déjà, il y a plus de deux ans, j’avais avancé les mêmes propositions à la responsable des piscines. Vous noterez la formidable inertie qui semble l’animer. L’édito du 29/4/2012 montre les panneaux déposés en bout des lignes d’eau à la piscine de St Vincent dans les faubourgs de la ville de Perth…

  86. Metallica dit :

    Merci Backstroke du 03/01/2013 à 7:09, pour votre magnifique charte du nageur dans la ligne d’eau ou mode d’emploi d’une ligne de nage. C’est factuel, précis, informé et approuvé par tous ceux qui se préoccupent de bonne entente.

    Un « code de la ligne de nage » qui devait être distribué à l’entrée de la piscine (avec un bonnet de bain POUR TOUS). Ne pas hésiter à le remettre de temps en temps sur le blog ou sur le cahier de suggestions du Wacken, car il faut ré-pé-ter, répéter sans cesse pour que les choses entrent dans certaines têtes (ou pour que les nouveaux lecteurs découvrent l’expérience des plus chevronnés des nageurs).

    Oui, à l’interdiction des plaquettes au-delà d’un certain nombre de nageurs. Difficile néanmoins à gérer (le nombre de nageurs par ligne change tout le temps).

    Le problème général des coups (involontaires) qui blessent tient au fait que les lignes d’eau sont devenues TROP ÉTROITES, cf post d’Angela du 03/01/2013 à 4:11. Il est devenu quasi impossible de dépasser un brasseur qui « s’étale » quand on est crawleur. C’est effarant. Seule solution, déjà mille fois répétée : une ligne exclusivement pour la brasse (un ou deux couloirs du petit bassin ?). Avec un personnel investi qui au début fait respecter le règlement avant qu’il ne devienne une habitude.

    L’inertie que vous pointez ppt, on n’en comprend pas la raison.Les choses les plus simples ne sont pas faites (installer des panneaux VISIBLES de CHAQUE côté du bassin pour indiquer la nature et les règles de la ligne de nage, ça prend combien de temps ?).

    Il est quand même fou de voir que c’est la société civile qui prend de son temps pour informer un service public, le Service des Sports, direction des piscines, qui a un personnel spécialisé, qui détient les moyens matériels et financiers, bref qui est censé avoir « l’expertise » et qui néanmoins montre un sacré degré d’amateurisme (NETTOYEZ ces traces noires en bout de bassin ! N’importe quelle société de service serait virée si l’on voyait le matin une saleté pareille).

  87. Metallica dit :

    Ce vendredi soir, collé au-dessus du sas d’entrée dans l’eau, un plan dessiné d’utilisation du bassin avec indications, pour le grand bassin.: deux lignes de nage sportive, une ligne de palmes, une ligne de brasse, et des indications aussi pour le petit bassin.

    Enfin ! Bravo, ça bouge ! Bravo !

    Mais… cette feuille n’est visible et lisible que quand on colle son nez dessus. C’est peu éclairé à cet endroit et le papier est assez pâle.

    Pourrait-on faire les choses avec quelque volontarisme et désir d’efficacité ? Par exemple, sous forme de présentoirs placés à proximité des tourniquets ou ailleurs, avec 500 feuilles de couleur vive photocopiées reprenant ce plan et les règles de conduite dans un bassin (courtoisie, attention, flux, hygiène – exemple, bonnet pour tous – + code de la ligne d’eau de Backstroke du 03/01/2013 à 7:09). Cela ne semble pas surhumain comme initiative. Et non plus d’un coût qui fasse augmenter la facture des15 ou 17 millions d’euros de manière substantielle…. Enfin, s’il le faut, je veux bien me dévouer et fournir le papier.

    .

  88. Michèle dit :

    Heureusement que le ridicule ne tue pas car entendre notre responsable des sports faire l’éloge du nouveau Wacken en le comparant à Caracalla c’est un peu comme notre Gérard (bientôt plus national) faire l’éloge des oligarques . Leur point commun : décider et agir au nom d’un groupe d’intérêt sans consulter les intéréssés et un usage de la mauvaise foi et du mensonge bien rodé.
    Les lignes d’eau c’est comme les pistes cyclables :  » Le bordel » . Il semble qu’à Strasbourg nos décideurs , dès lors que les projets virtuels passent au réel et au concret, ne maîtrisent plus rien.
    C’est du gachis !

  89. Anonyme dit :

    Sauf que Gégé ne représente pas le service public mais seulement lui même !

    Pour le bonnet de bain obligatoire pour tous comme la mixité des douches (?) quid des barbus ?

  90. Holothurie dit :

    Surtout des barbus ZZtop.
    Le plan dessiné au dessus du SAS est lisible (A3). Il vieillira peut-être juste un peu vite en l’état.
    Le « code de la ligne de nage » est affiché en bout de ligne « nage sportive » et semble plutôt apprécié des utilisateurs. Dommage néanmoins que cela ne dissuade pas encore les « lents » ou non nageurs sportifs de les emprunter alors même qu’une ligne dite « loisir » ait été mise en place.

  91. Angela dit :

    Merci à Backstroke (03/01/2013) pour ces suggestions utiles, je rappelle qu’il existe aussi des règles de conduite pour les usagers des pistes de ski alpin concernant le respect d’autrui, la maîtrise de la vitesse et direction, le dépassement, le croisement de la piste etc. Pourquoi pas formuler des consignes aussi pour « la piste des nageurs » pour éviter les accidents ? Merci à Metallica (04/01 et 05/01/13) pour le soutien insistant. Vos initiatives ont déjà porté ses fruits et servent à nous tous. Donc, je ne laisse pas me décourager par ma mésaventure récente et retourne au Wacken prochainement pour tester la nouvelle conduite des usagers en respectant moi-même les règles affichées.

  92. Le code du nageur, affiché en bout de ligne, plait beaucoup. C’est bien. Mais ça ne règle absolument pas le problème de l’affluence. Avec ou sans code, dès qu’une ligne est occupée par plus de 15 nageurs c’est le bordel assuré. Donc, 3 lignes en 50m plus une ligne en 25m saturés de nageurs de tous niveaux, c’est la galère assurée (je ne parle pas de la ligne réservée aux palmeurs).
    UNE SEULE SOLUTION S’IMPOSE: OUVRIR LE BASSIN DEMI-SAISON L’HIVER. ALORS LE FLUX DES PERSONNES SE REGLERA PAR LUI MÊME. D’UN CÔTE LES BAIGNEURS DILETTANTES POURRONT SE FAIRE MASSER ET NAGER (AU FOND DE L’ESPACE DEMI-SAISON) EN TOUTE TRANQUILITE. DE L’AUTRE CÔTE POURRONT ÊTRE INSTALLEES 8 LIGNES D’EAU, DONT 4 EN 50 M ET 4 EN 25 M. MAIS QUE NOUS DIRA LA VILLE? QUE CELA POURRAIT COÛTER TROP CHER???

  93. Holothurie dit :

    Je suis d’accord avec l’affluence. Dès que l’on dépasse les 150 entrées on a la sensation d’ensemble qu’il y a beaucoup de monde. Hors dans l’absolu 150 çà n’est pas énorme, mais oui çà se ressent tout de suite dans les lignes surtout lorsque 3 lignes de 25m ne sont pas tirées.
    Sait-on pour quelles raisons le bassin demi-saison n’ouvre pas l’hiver, d’autant qu’il y a de la demande.
    J’ai cherché le fameux cahier de suggestions, je ne l’ai pas trouvé. Est-il déjà parti, égaré, subtilisé?

%d blogueurs aiment cette page :