L’Edito du 9 juillet 2011. De la piscine du Boulevard de la Victoire à celle du Wacken, il n’y a qu’un pas.



L’éditorial sera celui de l’été, donc ensoleillé à souhait.

Ce mercredi 6 juillet s’est tenue la réunion qui traitait de l’avenir des bains municipaux. Nous avons pu avec quelques-uns, peu nombreux, mesurer combien nos prévisions de l’année dernière étaient des plus exactes. Oui, la piscine de la Victoire va être offerte au monde privé. Oui, M. Hermann est sur le point de réaliser son désir. Oui, nous allons vers un futur scandale.

Pas la peine de trop développer. Rappelons simplement l’expression consacrée qui définit le capitalisme : « Le régime du renard libre dans le poulailler libre » (Jack London  » Le peuple d’en bas »).

À cet égard, la fascination de M. Hermann pour le monde de l’argent était patente ce mercredi. Il oubliait tout simplement qu’il se faisait, et il en prendra un de ces jours la mesure, le dindon de la farce. En effet, il restera toujours un volatile. Pour mieux comprendre, un peu d’histoire.

Il est un des acteurs ayant poussé à la privatisation de la piscine de l’Océade, aujourd’hui disparue. Il est à l’origine de l’arrivée du groupe américain Mc Cormack, censé donner une formidable assise financière, au sens capitaliste du terme, au Racing Club de Strasbourg. Résultat ? L’opération a été le point de départ de la chute vertigineuse du football professionnel strasbourgeois. Cette fascination pour le monde de l’argent, qui est la sienne, est la source de cette série d’échecs. Série en cours. Oui, le partenariat public-privé est voué à l’échec au regard du montage proposé. C’est un pur fantasme que de penser que la piscine de la Victoire sera ainsi sauvée. Par contre le contribuable est assuré de devoir payer. Et doublement. Par son ticket d’entrée et par son impôt. Et tout le monde le sait, le montant du ticket modérateur sera plus élevé que celui que paie le contribuable aujourd’hui à Strasbourg.

Ah, la belle conférence qu’a tenue M. Kojève en son temps. « Marx est Dieu, Ford est son prophète ». Je la tiens à la disposition de notre élu spécialiste aux affaires économiques.

À cet égard le public présent n’a pas été dupe. Les questions posées furent des plus pertinentes. Les réponses du 1er Adjoint au Maire, à la limite du mensonge. Un seul exemple : quand un membre de l’Association a mentionné le plan campus qui aurait pu permettre une politique conventionnelle entre la Ville et l’Université,  M.Hermann a argumenté en sens contraire. Pourtant rien n’interdit la mise en place d’une telle politique conventionnelle. Voici un extrait de la circulaire ministérielle.

« Doté d’un montant de cinq milliards d’euros, le plan campus a pour objectif de financer des opérations de développement de campus universitaires.

L’Opération affiche plus particulièrement deux grandes ambitions :

– restructurer en profondeur des campus anciens à forte ambition pédagogique et scientifique en les dotant de bâtiments de qualité environnementale et des technologies les plus en pointe ;

– permettre une véritable dynamisation des conditions de vie et d’études.

L’Opération Campus portera en effet une attention particulière à la dynamisation de la vie sur le campus pour instaurer des conditions d’accueil de l’ensemble de la communauté universitaire, français ou étrangers, qui facilitent les rencontres et échanges, et qui permettent à tous de réaliser des activités extra-universitaires, qu’elles soient sportives, associatives, culturelles. »

Enfin, quelques jolis paradoxes égrenés lors de cette soirée.

-Au sujet du service des douches de la piscine de la Victoire. Là  on nous dit que celle-ci n’a plus vocation à assumer un tel service, et que ce dernier doit être assuré par d’autres, par exemple,  par le Foyer Prechter tout proche de la piscine. Mais que dire alors du cahier des charges de la future piscine de la Kibitzenau qui maintient son service de douches. Ah, mais c’est bien sûr les pauvres au ban de la cité, en banlieue, surtout pas au centre ville.

-Autre paradoxe. M. Hermann considère que le solarium de la piscine de la Victoire ne rentre pas dans les attributions du service public. C’est là une fonction qui touche au « bien-être » et est dans les attributions du service privé. Notez, chers lecteurs, la hiérarchie des valeurs proposées par M. Hermann. Le bien-être est du côté du capital, sous entendu  : le labeur, au sens disgracieux du terme, est du côté du service public. Belle idéologie que voilà.

Mais nous ne manquons pas de sourire quand nous remarquons que la future piscine du Wacken sera pourvue d’un solarium….

Nous ne développerons pas davantage. Simplement une remarque encore. L’usage de la démocratie mérite quelque éthique. La façon dont a été menée la réflexion sur la future réhabilitation de la piscine de la Vctoire est de l’ordre d’une mascarade. On s’est moqué du monde. Et celui-ci s’en est rendu compte. Ainsi, l’atelier projet qui comptait 40 membres au départ s’est étiolé au fur et à mesure. Ils n’étaient plus que 6-7 présents à la fin. Voilà qui fait joliment symptôme. Les comptables de la soirée qui étaient déjà présents l’an dernier au même endroit auront fait un autre calcul. De près de 200 présents lors de la précédente réunion en juin 2010 (chiffre avancé par notre 1er Adjoint) moins de 50 présents ce mercredi soir, dont 11 membres du personnel de la CUS. Ceux qui officient au Château. Par contre aucun membre du personnel de la piscine de la Victoire. Ce personnel sait ce qui va lui arriver, il a déjà jugé. Tout cela n’est que la conséquence d’une parodie de démocratie. Parodie qui a atteint un sommet concernant le plan piscine strasbourgeois dans son ensemble.

Ainsi pour la future réhabilitation de la piscine du Wacken.

L’erreur à venir est grande.  Et nous pensons que l’avenir de cette piscine se concrétisera aussi par une privatisation. Le solarium est déjà prévu.

L’Association demande que le bassin « trois en un » soit revu. Tel qu’il est proposé dans l’éditorial du 22 mai.

La photo qui accompagne l’édito est datée du mardi 28 juin à 10h40 du matin. Elle montre une piscine du Wacken déjà surchargée. Que le lecteur imagine cette piscine pourvue de son ponton, qui occcupera une surface de 10x 12,50m, dans le bassin de 50m qui ne fera plus que 49,70m de long après travaux.

Nous restons plus qu’ouverts à la discussion, tant avec les services de la ville de Strasbourg qu’avec ceux de la CUS. Mieux encore nous avons proposé de rencontrer l’architecte, M. Jacques Meyzeaud. Pour l’instant pas de réponse de sa part. Nous ne sommes pas étonnés.

L’éditorial daté de ce jour est la réitération de notre  demande.

Au-delà de cette double proposition adressée tant à l’élu qu’au concepteur, existe une troisième voie. Nous y avons déjà travaillé, nous sommes prêts. Dès la délivrance du permis de construire une autre histoire viendra à s’écrire…

Publicités
Comments
29 Responses to “L’Edito du 9 juillet 2011. De la piscine du Boulevard de la Victoire à celle du Wacken, il n’y a qu’un pas.”
  1. Casier 244 dit :

    Mercredi soir, en quelques remarques, un intervenant a rappelé à Mr Hermann ses contradictions, incohérences et méconnaissances du dossier.
    – le fiasco retentissant de l’Océade gérée par une société privée,
    – le mépris vis-à-vis des personnels « publics » qui ont exercé l’activité soins du corps et « qui ne savent pas faire »
    – le transfert à une société privée n’aura pas un coût plus élevé pour l’usager. Est-ce que la différence sera assurée par les deniers personnels de Mr Hermann ou par les taxes locales?
    – …
    Mr Hermann ne répond pas aux questions posées, affirme de façon péremptoires des contrevérités et masque son ignorance sur les sujets. Le public présent avait droit à plus de respect et de considération. Ces moments « d’échange et d’écoute où les élus prennent note de nos préoccupations et des améliorations qui pourraient être apportées» sont une mascarade. L’an passé, « l’association des piscines pour tous » par l’intermédiaire de son Président avait affirmé que les bains municipaux seraient privatisés. On nous avait assuré qu’il n’en était rien

  2. L’Association « Des piscines pour tous » a été invitée hier à l’émission radiophonique « Drei Länder: ein Thema ». Le sujet de ce dimanche: les piscines de plein air des villes de Bâle, Karlsruhe et Strasbourg. Etaient présents lors de ce débat, outre notre spécialiste aux affaires étrangères les responsables des piscines des villes de Bâle et de Karlsruhe. Cette émission en langue allemande, entendue en Allemagne, en Suisse et en France permet un seul constat: LE RETARD CONSIDERABLE DE LA VILLE DE STRASBOURG EN MATIERE DE PISCINES, dont de plein air. Il faut savoir que ces trois villes ont une population équivalente. Avec peut-être un déficit symbolique pour nos amis allemands et suisses car Bâle comme Karlsruhe ne sont pas capitales de l’Europe. Pour vous faire une idée de l’extraordinaire retard strasbourgeois il suffit que vous vous rendiez sur ces deux liens:
    http://www.karlsruhe.de/b3/freizeit/baeder/freibaeder
    http://www.badi-info.ch/bs/basel.html#Preise
    Nous en dirons plus très prochainement.

  3. Philaunet dit :

    Est-ce que dans toutes ces piscines suisses et allemandes, l’entrée est filtrée par cinq vigiles habillés comme des croque-morts exigeant que vous ouvriez votre sac pour en scruter le fond (cf piscine du Wacken) ? On note une exaspération croissante vis-à-vis de cette mesure disproportionnée, blessante pour la majorité des visiteurs et totalement inadéquate.

  4. OCTOBRE ROUGE dit :

    Mr Hermann est tristement célèbre pour être à l’origine de la venue du grand capital dans le RCS époque Trautmann –
    Son nouveau dada c’est le plan piscines. En effet lors de la dernière annonce sur les bains municipaux , pas de C.Froehly, c’est Robert H. qui s’est mis en avant .
    Donc le plan piscines c’est lui ….
    Gageons qu’à l’avenir il sera à nouveau le fossoyeur de la natation (après avoir été le détonateur du RCS )…. De ce point de vue il est un sportif de haut niveau du moins
    de la langue de bois …
    Il méprise littéralement le sport… Il veut juste laisser sa marque à un projet lui permettant, du moins l’espère-t-il, de gagner de l’électorat pour les prochaines municipales …

  5. Philaunet dit :

    Voilà que la piscine du Wacken ferme le 11 juillet et est annoncée fermée le mardi 12 juillet sur le site Strasbourg.eu, suite à une panne.
    RDV à l’autre piscine en plein air de Strasbourg, alors ! Ah, elle n’existe pas ? Même pas dans le plan piscine des dix prochaines années à 100 millions d’euros ?
    Bon, alors RDV en Suisse ou en Allemagne, (voir plus haut message de piscinespourtous). Quelques villages de la Forêt Noire, aussi, sont mieux équipés en bassins de plein air que la « Capitale de l’Europe », si l’on compare les infrastructures et le nombre d’habitants. Voir ce site : http://www.badische-seiten.de/oberkirch/schwimmbad.php

  6. Philaunet dit :

    Voici ce qu’on appelle une organisation rigoureuse (pardon pour l’ironie) : le Numéro Vert 0800 800 218 consacré aux horaires d’ouverture des piscines de la CUS a une annonce de répondeur qui n’indique pas les heures d’ouverture du standard. Il était sans doute trop difficile d’indiquer : « Notre service est ouvert de … à … ». à l’intention des personnes appelant hors de ce créneau. Comme on ne sait pas s’il faut se fier à une seule information officielle, parfois contredite par la réalité des faits, on cherche une confirmation de la fermeture de la piscine du Wacken le mardi 12 juillet, telle qu’annoncée par le site Strasbourg.eu en soirée du 11 juillet (on n’imagine pas ce service se tromper de date, on n’ose même pas l’imaginer…)

  7. Philaunet dit :

    Lu le 12 juillet à 10h15 : « Suite à un incident technique sur le traitement de l’eau, la piscine du Wacken sera fermée toute la journée du 12 juillet » de
    http://www.strasbourg.eu/sport/piscines_plans_eau/piscines/horaires_piscines

    Ce 12 juillet à 10h, information d’une cliente jointe par téléphone devant le Wacken : « La piscine est ouverte ».

    Foutage de gueule ? Incompétence crasse ? J’m’en-foutisme total ? Autres formules pour définir la communication envers les clients de cet établissement ?

    Ce qu’on n’osait pas imaginer hier, le 11, est en fait bien réel. Combien de manque à gagner suite à une telle erreur de date sur le site d’information depuis hier ?

  8. un petit retour sur les PPP dit :

    Etant un être ignare, j’ai cherché à savoir ce qu’était un PPP. Savoir en quoi çà consiste, quels sont les intérêts de chaque partie et voir quelques retours d’expérience.
    Je vous restitue quelques liens qui m’ont semblé intéressants.

    Les généralités officielles et partagées :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Partenariat_public-prive
    http://www.ppp.bercy.gouv.fr/

    Le point de vue du privé :
    http://www.vinci-construction.fr/construction-france/page/realisations_dossier-du-mois.htm

    Le point de vue des archis :
    http://www.manifestepourlesvilles.com/themes/urbanisme/les-partenariats-public-prive-mis-en-cause-par-la-cour-des-comptes
    http://www.youtube.com/watch?v=M-ViyRiZTuc

    Critiques à l’internationale :
    http://blog.mondediplo.net/2007-09-08-Les-Partenariats-Public-Prive-PPP-sont-nuisibles

    Fourre-tout :
    http://boulesteix.blog.lemonde.fr/2010/09/04/ppp-quel-avantage/
    http://www.mydibs.fr/les-partenariats-public-prive-ppp.html

    Mais il y a un milliard d’autres choses sur le net…

  9. L’ignorant que vous êtes a plus de savoir que le vaniteux de service qui plombe la ville de Strasbourg. Vos études dépassent, et de loin, sa suffisance.

  10. OCTOBRE ROUGE dit :

    Ah le PPP quelle belles initiales pour une coquille bien vide; RH est un adepte du PPP, soit pour les picines soit pour le RCS.

  11. Philaunet dit :

    Sujet : information erronée du site Strasbourg.eu concernant la fermeture exceptionnelle du Wacken le 11 (et non le 12 comme publié durant 24h). Correction a été apportée avant midi ce 12 juillet, il y a donc quelqu’un qui a entendu ou lu pour faire la modification, tardive, mais faite. Il était temps.

    Ce serait en effet dommage de gâter les efforts faits en interne par le personnel du Wacken pour recevoir proprement (dans tous les sens du terme) ses clients. En effet, on perçoit très nettement, comme indiqué dans un commentaire le 26 juin, des efforts d’entretien et d’organisation qui donnent des résultats très honorables (quand la fréquentation n’est pas massive et même là, tous les bras ne sont pas baissés). On profite de l’occasion pour citer tout particulièrement Monsieur Bonaton qui se dépense sans compter pour assurer un service décent et dont le management des équipes se révèle efficace, et Monsieur Spitz bien sûr qui a pris la mesure des défis à relever et qui s’investit visiblement dans une démarche de qualité.

    On a déjà donné d’autres bons points qu’on ne répétera pas (à ce propos, une habituée ayant lu les points positifs mentionnés le 26 juin a affirmé que ce ne pouvait être la piscine du Wacken dont il était question… Si, pourtant !) et signalé plusieurs choses à améliorer (une surveillance des bassins d’apparence moins nonchalante ; de la communication respectueuse et intelligente avec les visiteurs et baigneurs ; des panneaux de nage devant les lignes d’eau délimitées ; sans parler de la levée du contrôle systématique de tous les sacs, contrôle effectué, après 13h, par des vigiles soupçonneux, ce qui entraîne artificiellement une file d’attente devant l’entrée et des tensions inutiles entre clients et avec lesdits vigiles qui devraient se voir rapidement offrir une formation d’agent d’accueil).

    Il reste donc des efforts à poursuivre et de bonnes décisions à prendre, mais on peut dire que globalement, sur déjà deux mois et demi d’ouverture, la qualité de l’établissement est supérieure aux années précédentes.

  12. langue de vipère dit :

    Strasbourg se veut singulière, européenne et pour se faire se décline au singulier : une seule piscine de plein air pour ses habitants. Nos voisins Allemands et Suisses ont une vision plurielle : plusieurs bassins plein air pour Bâle et Karlsruhe, ils ont le souci du bien-être de leurs citoyens.
    On ne parle pas de déficit, on assume.
    A Strasbourg le seul « leitmotiv » c’est la rentabilité!!!!!!!!!!

  13. LEWACKENOIS dit :

    De fil en aiguille, je lis les contradictions de Philaunet; tel(le) un(e) chien(ne) enragé(e), il(ou elle) montre ses crocs pour intimider et faire peur aux passants.J’espère que vous aurez compris l’image! Le mensonge n’arrange en rien la situation que vous décrivez ici tous les jours.D’une part vous parlez de l’amélioration de la qualité de l’établissement Wacken pour cette édition et d’autre part il ne vous vient pas à l’esprit que, entre autres, c’est grâce au contrôle systématique des sacs que tout ça est possible; ne serait-ce que pour la dissuasion que ça occasionne chez certains. Pour ma part, l’efficacité de cette mesure n’est plus à démontrer .C’est facile de dire que la majorité des clients désapprouve(QUE NENNI !) ne translatez pas vos problèmes aux autres. Si sur le millier de personnes qui viennent à la piscine il n’y a qu’une demie douzaine qui se plaint, vous n’avez pas le droit de généraliser sous prétexte que ces gens là (et c’est surement toujours les mêmes) aimeraient avoir des passe-droits de par son « statut ».Et c’est là qu’une autre aberration apparait, parce que quand on défend le principe de « piscine pour tous », on ne se doit pas de catégoriser les populations comme le suggérer une intervenante dernière.

    A moins que l’agréable accueil des agents de sécurité ne soit destinée qu’à une certaine catégorie de gens, il me semble qu’il est tout à fait normal qu’une personne qu’on aborde, presque en l’agressant parce qu’on n’est pas content des « fouilles de sacs », se défende, verbalement. Le respect est mutuel, même pour un agent expérimenté d’accueil; il en va de même pour le mépris.
    Mépris des gens, mépris des règles et du travail d’autrui (un(e) nombriliste qui ne pense qu’à l’appréciation que certains suiveurs d’opinion ici ont de ses commentaires); ceci est la marque de Philaunet.
    La fréquentation du Wacken en ce moment nécessitant inexorablement la présente  » de croque-morts » -comme vous aimez si bien les appeler-, vous serez le (la) premier(e) à vous plaindre le jour où il y en aura moins ou pas du tout. Parce que c’est la seule piscine en plein air de Strasbourg, toute la population s’y concentre (jeunes, vieux, famille,…) et c’est aussi là qu’une présence d’agents de sécurité et même de policiers est indispensable.
    Vous êtes râleurs et vous le resterez tant que vous alimenterez votre offuscation limite viscérale par des critiques infondées.
    Encore une fois, attaquez vous au système dans sa globalité et cessez de dénigrer telle ou telle autre branche, et encore moins ,les plus faibles.

  14. LEWACKENOIS dit :

    De fil en aiguille, je lis les contradictions de Philaunet; tel(le) un(e) chien(ne) enragé(e), il(ou elle) montre ses crocs pour intimider et faire peur aux passants.J’espère que vous aurez compris l’image! Le mensonge n’arrange en rien la situation que vous décrivez ici tous les jours.D’une part vous parlez de l’amélioration de la qualité de l’établissement Wacken pour cette édition et d’autre part il ne vous vient pas à l’esprit que, entre autres, c’est grâce au contrôle systématique des sacs que tout ça est possible; ne serait-ce que pour la dissuasion que ça occasionne chez certains. Pour ma part, l’efficacité de cette mesure n’est plus à démontrer .C’est facile de dire que la majorité des clients désapprouve(QUE NENNI !) ne translatez pas vos problèmes aux autres. Si sur le millier de personnes qui viennent à la piscine il n’y a qu’une demie douzaine qui se plaint, vous n’avez pas le droit de généraliser sous prétexte que ces gens là (et c’est surement toujours les mêmes) aimeraient avoir des passe-droits de par leur « statut ».Et c’est là qu’une autre aberration apparait, parce que quand on défend le principe de « piscine pour tous », on ne se doit pas de catégoriser les populations comme le suggérer une intervenante dernièrement.

    A moins que l’agréable accueil des agents de sécurité ne soit destinée qu’à une certaine catégorie de gens, il me semble qu’il est tout à fait normal qu’une personne qu’on aborde, presque en l’agressant parce qu’on n’est pas content des « fouilles de sacs », se défende, verbalement. Le respect est mutuel, même pour un agent expérimenté d’accueil; il en va de même pour le mépris.
    Mépris des gens, mépris des règles et du travail d’autrui (un(e) nombriliste qui ne pense qu’à l’appréciation que certains suiveurs d’opinion ici ont de ses commentaires); ceci est la marque de Philaunet.
    La fréquentation du Wacken en ce moment nécessitant inexorablement la présente  » de croque-morts » -comme vous aimez si bien les appeler-, vous serez le (la) premier(e) à vous plaindre le jour où il y en aura moins ou pas du tout. Parce que c’est la seule piscine en plein air de Strasbourg, toute la population s’y concentre (jeunes, vieux, famille,…) et c’est aussi là qu’une présence d’agents de sécurité et même de policiers est indispensable.
    Vous êtes râleurs et vous le resterez tant que vous alimenterez votre offuscation limite viscérale par des critiques infondées.
    Encore une fois, attaquez vous au système dans sa globalité et cessez de dénigrer telle ou telle autre branche, et encore moins ,les plus faibles.

    PS: j’ai remis le post parce que j’avais laissé trainé quelques fautes au précédent!

  15. Bel hommage fait à l’état policier. Lewackenois vous êtes dans l’erreur. Le plan Vigipirate est absolument illégal. Cette mesure dépend au moins du ministère de l’Intérieur. « Piscine pour tous » s’oppose à toute ségrégation. Nous n’avons pas à revenir aux temps où on ne se mélangeait pas. La mesure policière mise en mise est absolument anticonstitutionnelle. La Ville de Strasbourg ne fait que jouer de son arbitraire.

  16. Ping-Pong dit :

    Le Wackenois,
    Il reste quelques fôtes, mais d’anciens cancres pourraient en dire que ce n’est pas le plus important.
    Par contre je ne comprends pas toujours le contenu si ce n’est que cela ressemble à une hostilité presque viscérale à l’encontre de Philaunet. Il aura sans doute l’occasion d’en dire davantage.
    Bon 14 juillet

    PS : vos contributions sont toujours les bienvenues.

  17. LEWACKENOIS dit :

    Absolument pas d’accord avec vous !Ça n’a rien à voir avec l’état policier. j’aime bien pensé que les forces de l’ordre doivent s’orienter vers les endroits où il y a des populations concentrées, donc quoi de plus légitime que de les envoyer dans une piscine,en ces temps, qui accueillent plus de deux milles personnes!?
    Et puis quand un intervenant à suggérer que le contrôle à l’entrée de la piscine ne se fasse que par faciès, je ne me souviens pas que aviez réagi.Il vous incombe, en tant que modérateur de ce forum, de veiller à ce que ces ségrégations n’aient pas leur place ici.

  18. LEWACKENOIS dit :

    A PING-PONG

    Peut être que mon hostilité n’est que défensive!Et puis vous le remarquerai ,je n’interviens que quand il y a des contre-vérités balancées à tort et à travers; et la personne que vous défendez en a la formule.
    PS:N’hésitez pas à me corriger parce que je déteste lire des fôtes( ou peut-être fautes).

  19. déléguée aux affaires étrangères dit :

    Mon cher Lewackenois je vous sens blessé par les remarques de Philaunet mais sur le fond il n’a pas tort. Il est quand même incroyable que l’on applique des règles aussi draconiennes pour un incident ponctuel incriminant quelques fauteurs de trouble. De toute façon l’alcool connection est toujours possible, les grillages entourant la piscine ne sont pas un obstacle au jet de bouteilles, ou alors il faudrait entourer la piscine d’un double grillage avec chiens de garde ou courant électrique comme pour le bétail. Dans les piscines de Karlsruhe il est autorisé de venir avec sa glacière comprenant pique nique et boissons, même alcoolisées. A mon avis tout ceci est une question de dialogue, d’éducation, de prévention et non pas de répression uniquement. De plus la concentration du public ( vu le manque d’espace et de piscines à Strasbourg) ne peut qu’entraîner de tels excès.

  20. Philaunet dit :

    Influence de la pleine lune du 15 juillet ? Orage proche ? Mauvaise digestion ? Pas (assez) de sport ? Intérêt avec l’entreprise de sécurité ? Activité comme agent de sécurité ? Cette fixation sur l’ouverture de tous les sacs à l’entrée est suspecte (quand il y a tant d’autres sujets abordés sur le site, et bien des aspects relevés comme très positifs).

    En général, une bonne douche froide et ¾ d’heure de natation intensive (si l’on nage) réduit la nervosité et la violence intérieure, c’est prouvé. Ce que ça ne réduit pas : la mauvaise foi, le manque de lucidité et la propension à l’attaque ad hominem (un peu trop répandue sur le site), sans parler de l’absence de grammaire et d’orthographe (se faire aider par le correcteur automatique de son ordinateur, le cas échéant).

    Le sujet du contrôle de tous les sacs à l’entrée a été traité convenablement par les divers intervenants ayant l’expérience du Wacken et disposant d’un grand nombre d’éléments de comparaison avec d’autres établissements français et étrangers. On ne va pas répéter les évidences postées précédemment, même si la répétition est la base de l’apprentissage. D. A. E. a dit très pertinemment les choses à 15h38 ce jour. Le lire et le relire.

  21. casier 244 dit :

    Lewackenois
    « les forces de l’ORDRE » ….
    j’ai toujours considéré ce terme comme antinomique

  22. anonyme dit :

    Quel regret pour moi de ne pas comprendre la langue allemande.
    L’émission citée le 11 juillet dernier est en ligne sur France Bleue Elsass (lien un peu long)

  23. Philaunet dit :

    Lust und Last im Freibad (Plaisirs et inconforts dans les piscines de plein air – le titre original de l’émission dont le lien est indiqué ci-dessus était « Lust und Frust…).

    À 10’15 du début de l’émission, Peter Howald, directeur du service des sports de Bâle (traduction de l’allemand):

    « Je pense que vraiment ça n’a pas de sens de brimer à l’entrée 90% des gens qui ont un comportement normal. Je ne trouve vraiment pas cela correct. »

    C’était un commentaire faisant suite à l’évocation par M.M. de la situation inédite au Wacken.

    Interventions intéressantes de MM lors de l’émission, merci ! (France Bleu pourrait en faire une du même genre, non ?).

  24. moimoi dit :

    c’est d’un calme ici depuis quelques jours!le mauvais temps semble calmer les esprits

  25. Philaunet dit :

    Appel à la mobilisation générale : que tous ceux qui veulent le bien de la piscine du Wacken et de son personnel (c’est-à-dire tous les membres de l’Association, forcément), prient, brûlent un cierge, fasse une danse du soleil, prennent Météo France en otage ou soufflent sur les nuages. En tous les cas, il faut que le dimanche 24 juillet au matin un ciel radieux brille au-dessus du stade nautique du WACKEN avec une température extérieure de 25°. En effet, beaucoup d’efforts ont été faits pour organiser la « MATINEE BIEN ÊTRE » et mobiliser le public pour « De 9h à 10h : Cours de YOGA et QI GONG (sur la pelouse) et de 10h à 11h : Cours d’AQUAGYM ».

    De plus, il paraît qu’en cas de temps ensoleillé, pour nous remercier de nos implorations, les organisateurs demanderont à chaque participant d’adhérer à « Piscine Pour Tous »…

  26. OCTOBRE ROUGE dit :

    A l’occasion des entrainements effectués cette semaine par mauvais temps , on essaye de se projetter avec le bassin nordique .
    C’ EST IMPOSSIBLE DE NAGER PAR MAUVAIS TEMPS A L EXTERIEUR ;
    Le plan piscine nous prouve que nos élus locaux après avoir mis le feu à la Meinau , s’en prennent aux piscines .
    Et c’est une réalité , 15millions pour renover un Wacken ou PERSONNE ne va pouvoir faire du sport ou l’uitliser par températures extérieures inférieures à 15 °.
    A tous ceux qui sont réticents à adhérer à l’association , j’espère que les derniers jours vous ont convaincus ….Car il ne faut pas ce plan piscine se fasse !!!!

  27. Philaunet dit :

    Concernant le nombre de nageurs fréquentant la piscine du Wacken actuellement, il suffit de se renseigner. Il y a en ce moment des nageurs toute la journée et jusqu’à la fermeture. Tout le monde n’a pas la même conception ou perception du « mauvais temps ».

    La question de l’ouverture en hiver ne lèse a priori personne, en revanche la réduction du bassin de 8 couloirs à 4 léserait beaucoup de gens durant la saison estivale. C’est là le vice premier et fondamental de la conception du futur établissement du Wacken qui, dans sa forme actuelle, a tout l’air d’une piscine de province retardée.

    Sans entrer dans les détails pour l’instant, prenons des faits : le 19 juillet, 15 personnes nagent sous une pluie fine à 19h.Treize nagent dans le 50 m, et deux dans le 25 m. On peut tirer une conclusion de ce fait et de l’observation en journée par temps estival : la grande majorité des nageurs préfère nager dans le bassin de 50 m, et ce, pour un grand nombre de raisons bien motivées que l’on n’énumérera pas ici. Il faut satisfaire ce public grandissant de nageurs pas le dégoûter.en le faisant nager dans la promiscuité.

    Si le bassin de plein air de 50 m de Karlsruhe peut ouvrir de début mars à fin novembre, c’est qu’il n’est évidemment pas impossible de nager par une température automnale ou pré-printanière. Si Karlsruhe le fait, on espère que Strasbourg se donnera les moyens de le faire et de rendre populaire la natation « pour tous par tous les temps ».

  28. nefertiti dit :

    Octobre Rouge , ce ne sont pas les bloggeurs et autres visiteurs du site qu’il faut convaincre : ils ont tous , du moins je le pense , déjà adhéré à l’association . Mais ce sont les autres qu’il faut rassembler , tous ceux qui veulent continuer de nager dans de bonnes conditions . A nous de trouver des moyens pour alerter la population de ce qu’est vraiment le plan piscine et de montrer à nos élus que nous sommes des citoyens responsables et non de gentils moutons .

    Pour parler du mauvais temps , je ne suis pas d’accord avec vous Octobre Rouge . Je fais partie des inconditionnels qui viennent nager , avec joie , par temps de pluie : c’est le seul moment où la promiscuité n’est pas un désagrément .Pour le bassin nordique , je suis plus de votre avis :j’apprécie de nager en extérieur , mais ayant déjà nagé par temps frais (15° l’an dernier début mai ) , j’avoue que je ne suis pas fan des gros chocs thermiques alors que je pratique la natation 2à 3 fois par semaine . Et à choisir entre nager dehors en hiver ou à l’intérieur , mon choix est vite fait : alors que dire du nageur lambda qui vient une fois par mois ?
    La balle est dans le camp de la mairie , il n’est pas trop tard pour changer le projet !

%d blogueurs aiment cette page :